SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

Synthèse des études radioécologiques annuelles menées dans l'environnement des centrales électronucléaires françaises depuis 1991.


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

C. DUFFA*, M. MASSON**, G. GONTIER*, D. CLAVAL***, P. RENAUD*

Radioprotection, vol.39, n°2 : 233-254

Type de document > *Article de revue

Mots clés > environnement, radionucléides, rejets

Unité de recherche > IRSN/DEI/SESURE/LERCM, IRSN/DEI/SECRE/LRC

Auteurs > DUFFA Céline, GONTIER Gilles, MASSON Michel, RENAUD Philippe

Date de publication > 20/07/2004

Résumé

Depuis 1991, l’IRSN réalise un suivi radioécologique annuel de l'environnement des installations électronucléaires françaises. Plus de 5 000 échantillons, prélevés dans le milieu terrestre et aquatique autour des 20 sites étudiés, ont ainsi été analysés par spectrométrie gamma à bas niveau. Cette synthèse permet d'établir un bilan de 11 ans d'études, en présentant les objectifs et méthodes mises en oeuvre, et en énonçant les principales observations et conclusions qui peuvent ressortir de l'analyse des résultats de mesures obtenus. Il apparaît que les rejets atmosphériques chroniques de radionucléides émetteurs gamma effectués par les CNPE ne conduisent le plus souvent pas à des apports décelables dans l'environnement des sites. Ces observations ont conduit l'IRSN à réduire le nombre d'analyses portant sur des échantillons du milieu terrestre à partir de 2000. Les rejets liquides sont, quant à eux, responsables d'un marquage de l'environnement aquatique, mis en évidence par la détection de faibles activités de 60Co, 58Co, 110m Ag 54Mn, et des différences significatives des valeurs des rapports d'activités 117Cs/134Cs mesurés en aval des installations. Les apports de radioactivité gamma artificielle en Manche sont également décelables dans les échantillons marins prélevés à proximité des CNPE. Toutefois, ce marquage peut être difficile à mettre en évidence du fait de la présence des radionucléides artificiels rejetés par les installations de COGEMA de la Hague. Au-delà des informations importantes que ces études apportent quant au marquage de l'environnement par les rejets des CNPE, les résultats acquis depuis 1991 constituent une source importante de données qui nous informent sur le devenir et la répartition des radionucléides dans l'environnement.

* IRSN, DEI/SESURE/LERCM, Centre d'études de Cadarache. B.P. 3, 13115 Saint-Paul-Lez-Durance, France.
** IRSN, DEI/SECRE/LRC, BP . B.P. 10, 50130 Cherbourg-Octeville, France.
***ONECTRA, Centre d'études de Cadarache, bâtiment 153, B.P. 3, 13115 Saint-Paul-Lez-Durance, France