SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

Gestion de la contamination par le Césium - CHAPITRE 12 : gestion des situations accidentelles


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

F. Daburon et Ph. Renaud Le Césium, de l'environnement à l'homme, EDP Sciences, Les Ulis (France). collection IPSN Chapitre 12/Gestion des situations accidentelles- p.235/245.

Type de document > *Ouvrage/Contribution ouvrage (papier ou CD-Rom)

Mots clés > césium

Unité de recherche > IRSN/DEI/SESURE/LERCM

Auteurs > RENAUD Philippe

Date de publication > 01/11/2000

Résumé

1. Phases de contamination La gestion d'une situation accidentelle consiste essentiellement à limiter l'exposition des populations due à l'ingestion des radionucléides présents dans l'environnement et dans la chaîne alimentaire. Pour cela, il est indispensable de connaître d'une part les paramètres qui déterminent le devenir des radionucléides à court, moyen et long termes dans l'environnement, d'autre part les niveaux de contamination dans les différents milieux de l'environnement. Le principe fondamental des recommandations émanant des organisations internationales est celui de l'optimisation du choix des actions palliatives ou des contre-mesures. Cette optimisation est fondée sur le bilan des avantages apportés par la mise en oeuvre d'une action palliative donnée, qu'on traduit par une réduction des expositions, et des inconvénients éventuels qui traduisent les coûts, les risques additifs, les contraintes. Les niveaux d'intervention, qui sont des valeurs de dose ou des valeurs de contamination indiquant la nécessité ou non de mise en oeuvre d'une action palliative, doivent se traduire par un bilan positif. L'organisation et la nature des actions palliatives dépendent de la nature et de l'activité des radionucléides en présence, de la saison, de la zone géographique, des pratiques culturales et alimentaires. Une situation accidentelle est divisée en deux phases: la phase d'urgence qui se termine avec la fin des rejets et la mise en état sûr de l'installation accidentée; la phase post accidentelle qui débute avec la fin des rejets et qui se termine avec le retour à une situation normale.