SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

La nécessaire prise en compte des incertitudes dans les évaluations de risque l'exemple du Groupe radioécologie Nord-Cotentin (GRNC)


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Catherine ROMMENS, Eric CHOJNACKI, Aurélie MERLE-SZEREMETA, Jean BRENOT, Annie SUGIER Environnement, Risques & Santé - Vol. 1, n° 5-6, novembre-décembre 2002; 276-282

Type de document > *Article de revue

Mots clés > radioprotection, évaluation du risque, impact, incertitude

Unité de recherche > IRSN/DEI/SESURE/LERCM

Auteurs > BRENOT Jean, MERCAT-ROMMENS Catherine, MERLE-SZEREMETA Aurélie, SUGIER Annie

Date de publication > 31/12/2002

Résumé

La prise en compte des incertitudes est devenue une étape incontournable de l'évaluation des risques. La réalisation d'une analyse d'incertitudes soulève cependant de nombreuses difficultés techniques car elle se heurte souvent aux limites de la connaissance scientifique et la formalisation des sources d’incertitudes repose alors sur une connaissance subjective, le jugement d’experts. De plus, la propagation de ces incertitudes, c’est-à-dire la caractérisation de leur effet sur le résultat des calculs, nécessite de recourir à des théories encore mal connues dans le domaine de la radioécologie. Enfin, la communication des résultats au public et aux décideurs apparaît comme une étape cruciale mais délicate. Des exemples pratiques, tirés des risques radiologiques et chimiques dus aux rejets des installations nucléaires du Nord-Cotentin réalisées par le Groupe radioécologie Nord-Cotentin (GRNC), sont présentés dans cet article et illustrent ces difficultés. Taking uncertainties into account has become an essential stage in the risk assessment process. The lack of scientific knowledge can, however, make it difficult to perform an uncertainty analysis. It is then necessary to rely on subjective knowledge, that is, expert judgment, to determine the distributions to be used in the uncertainty analysis. Moreover, the characterization of the results of these calculations must be based on theories not yet clearly understood in the field of radioecology. Finally, the communication of the results to the public and to decision-makers is a crucial but sensitive step. These difficulties are illustrated with examples of radioactive and chemical risk assessments by the Nord-Cotentin Radioecology Working Group for emissions, effluents and discharges from the Nord-Cotentin nuclear facilities.