SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

Station observatoire "Seine" - Réseau OPERA - Présentation et bilan 2001-2006


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Titre du congrès :Séminaire de restitution des travaux 2005 Seine-Aval Ville du congrès :Rouen Date du congrès :06/09/2006

Type de document > *Congrès/colloque

Mots clés >

Unité de recherche > IRSN/DEI/SESURE/LERCM

Auteurs > BOULLIER Vincent, MAILLET Grégoire, MASSON Olivier

Date de publication > 07/09/2006

Résumé

Afin d'élaborer des avis dans le cadre d'expertises ainsi que pour l'étude du devenir des radionucléides dans le milieu naturel, l'IRSN s'est doté d'un Observatoire Permanent de la RAdioactivité de l'environnement (réseau OPERA), dans les domaines atmosphérique, terrestre, fluvial et marin. Cet observatoire organisé en réseau repose sur des stations de collectes d'échantillons, II implique un échantillonnage régulier et un fonctionnement pérenne du dispositif ainsi que des techniques poussées, de concentration d'échantillons et d'analyse, en raison des très faibles niveaux d'activité à observer. En plus de la collecte, les stations atmosphériques et fluviales enregistrent les paramètres environnementaux caractéristiques des conditions de transfert des radionucléides. Dans le cadre d'une étude sur la qualité radiologique des fleuves, l'IRSN s'est intéressé à la Seine comme fleuve pilote pour développer son programme d'observation. Le site a été choisi pour mesurer la plus grande surface de drainage du bassin versant, tout en évitant les interférences des mécanismes inhérents au milieu maritime. C'est le site de Rouen, au niveau duquel la Seine draine plus de 80 % de la surface totale du bassin versant, qui a été retenu. La station de Rouen, implantée avec le concours de l'Agence de l'Eau Seine-Normandie, a été inaugurée officiellement le 21 mars 2001. Cette station permet d'expérimenter et de valider les techniques nécessaires à la filtration et à la concentration de grands volumes d'eau (1000 litres), pour la constitution d'échantillons, en vue du suivi par spectrométrie gamma des transferts de radioéléments drainés dans les bassins versants. Ce poster présente les résultats des mesures effectuées par la station. Le l37Cs est Tunique radionucléide artificiel quantifiable par spectrométrie gamma à des niveaux de l'ordre du millibecquerel par litre, et uniquement dans la fraction particulaire est porteuse de traces quantifiables. La fraction du 137Cs sous forme dissoute est estimée au plus à 20 % de l'activité totale de ce radionucléide. Les épisodes de crue, répartis sur le l/6ôme de l'année véhiculent à eux seuls 60% du flux particulaire annuel. En 2001, la Seine a été marquée par un important débit solide (> 1 million de tonnes exportées vers la mer). Pendant la même période, le fleuve a exporté environ 10 GBq de 137Cs issu pour l'essentiel du drainage du stock disséminé sur l'ensemble de son bassin versant (soit 0.02% de ce stock). L'activité du 137Cs provenant du fonctionnement de la centrale EDF de Nogent a été estimée à moins de 0,1 GBq. L'approche globale basée sur des prélèvements intégrés sur des périodes mensuelles ne rend pas compte des processus intervenant à des échelles de temps (durée de la marée, renverse de flot, passage d'une crue courte,...) ou d'espace différentes.