SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

Le mesurage du tritium des échantillons de l'environnement à l’IRSN.


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

M.Fournier, D.Calmet, N.Coreau, A.Maigret Proceedings des Journées Techniques de la CETAMA : mesures et analyses dans les matrices environnementales et biologiques. 14-15 septembre 1999 - Cadarache. p.264-278

Type de document > *Article de revue, *Congrès/colloque

Mots clés > métrologie des traces de radioactivité, méthode de mesure, tritium

Unité de recherche > IRSN/DEI/STEME/LMRE

Auteurs > FOURNIER Marc

Date de publication > 15/09/1999

Résumé

Le mesurage du tritium dans l'environnement par scintillation liquide exige de posséder un « blanc » compatible avec les niveaux attendus. En absence de référence certifiée, le LMRE utilise l'eau minérale des Abatilles, mesurée par rapport à une eau originaire des Downs ayant subi un enrichissement électrolytique. Afin de déterminer éventuellement une autre eau pouvant servir à des mesures de basse activité, il a été mesuré par rapport à l'eau des Abatilles des eaux commercialisées. La comparaison des résultats obtenus sur l'eau brute et l'eau distillée d'un même échantillon conforte le choix d'effectuer une distillation systématique. Le mesurage du tritium d'échantillons de l'environnement, en particulier d'eau de précipitations, se traduit fréquemment par des résultats du type « limite de détection ». La gamme des résultats obtenus sur des échantillons de l'environnement s'étend de la « limite de détection » à quelques milliers de Bq.l-1 .