SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

Les mouvements propres en spectrométrie gamma pour la mesure des traces.


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Barker Evelyne, Bouisset Patrick, Gurriaran Rodolfo, Cagnat Xavier, Kerlau Gilles, Mekhlouche Djamel
Journées de spectromètrie X et Gamma 2002, INSTN Saclay, 15-17 octobre 2002.

Bulletin du Bureau National de Métrologie, Vol 2003-2, N°123, ISSN 0982-2232 (2003) 131-136


 

Résumé

Les mesures de mouvements propres pour la spectrométrie gamma sont réalisés sur des temps d’acquisition différents selon la stratégie de mesure du laboratoire, de quelques heures à plusieurs jours. Si une mesure de courte durée d’acquisition est suffisante dans le cas de la mesure d’échantillons actifs, la mesure de traces ne peut se satisfaire d’un faible temps de comptage. Souvent résultant d’un compromis, la durée de mesure du mouvement propre, ne permet pas de déceler la présence à l’état d’ultra-traces d’éléments radioactifs naturels et artificiels dans le cristal, les matériaux constitutifs et les protections. Ce compromis dans la durée d’acquisition du mouvement propre conduit à accroître très fortement l’incertitude des résultats obtenus pour des activités proches de la limite de détection. Nous avons qualifié une nouvelle approche pour l’analyse du mouvement propre afin d’améliorer la précision de la quantification des ultra-traces dans les échantillons de l’environnement par spectrométrie gamma. Nous présentons cette approche et son impact pour différentes matrices.