SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

Spectrométrie bêta appliquée à la mesure de la radioactivité dans l’environnement.


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

P. Bouisset, R. Gurriaran , E. Yerebakanian , A. Courti

Journées Techniques CETAMA « Les détecteurs et l’analyse » 19-20 novembre 2003 - Saclay

Type de document > *Congrès/colloque

Mots clés > méthode de mesure, spectrométrie beta

Unité de recherche > IRSN/DEI/STEME/LMRE

Auteurs > BOUISSET Patrick, GURRIARAN Rodolfo

Date de publication > 14/12/2003

Résumé

  Les techniques employées pour quantifier les émetteurs bêta purs (3H, 14C, 90Sr, 36Cl, 63Ni…) dans les matrices environnementales sont basées sur une sélectivité physico-chimique de l’élément suivi d’une mesure par scintillation liquide ou comptage proportionnel. Nous avons étudié une configuration de mesure simple, basée sur des détecteurs silicium minces (PIPS), afin d’observer une sélectivité spectrométrique couplée ou non à une sélectivité physico-chimique. La quantification de sources pures montre que les limites de détection sont du même ordre de grandeur que celles obtenues par les méthodes conventionnelles avec l’avantage de préciser la présence d’interférents résiduels. De même, pour des mesures de surveillance ou de contrôle réglementaire, excluant une préparation chimique importante, la contribution des radionucléides naturels est souvent à la base de la mise en œuvre de mesures complémentaires. Cette contribution des naturels peut être observée afin d’exclure la nécessité de ces mesures complémentaires même si les seuils globaux réglementaires sont dépassés.