SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

 Qualification et Développement de Modèles d’interaction Corium-Beton pour le Code ASTEC


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Forum Eurosafe, Bruxelles (BELGIQUE), 7-8 Novembre 2005

C.Spengler(1),H.-J. Allelein(1), M. Cranga(2), F. Duval(2), J.P. Van Dorsselaere(2).

Type de document > *Congrès/colloque

Mots clés > sûreté, ASTEC (code), corium, interaction corium béton (ICB), MEDICIS (code)

Unité de recherche > IRSN/DPAM/SEMIC

Auteurs > CRANGA Michel, DUVAL Fabien, VAN DORSSELAERE Jean-Pierre

Date de publication > 07/11/2005

Résumé

Les modules WEX et MEDICIS font actuellement partie du code ASTEC V1 pour la modélisation des phénomènes d’ICB, qui peuvent se dérouler durant un accident sévère avec fusion de cœur dans les réacteurs à eau pressurisée. WEX utilise l’approche traditionnelle pour la modélisation de l’ICB et est limitée en flexibilité pour l’ajout de modèles et d’options de modèles. MEDICIS a été récemment développé avec l’objectif d’obtenir un code plus général et plus flexible, permettant également un couplage plus direct aux bases de thermochimie. Une évaluation plus précise des possibilités, limitations et différences des modèles actuels utilisés dans ces deux codes est obtenue par une application en parallèle de WEX et de MEDICIS à certaines expériences, à savoir BETA 5.2, MACE M3b et OECD-MCCI CCI 2. La température d’interface entre le bain et la croûte et le coefficient d’échange de chaleur effectif sont identifiés ici comme des paramètres de modèles importants dans les recalculs d’expériences. La fixation de ces paramètres de modèles est difficile car les indications issues des expériences sont limitées. La conclusion issue de l’essai CCI2 sur la distribution de flux de chaleur reste à confirmer dans les expériences futures. Les calculs réacteur paramétriques réalisés avec MEDICIS montrent ses possibilités pour les applications réacteur et mettent en évidence d’autres incertitudes dans la modélisation influençant la phase à long terme de l’ICB : le transfert de chaleur oxydes/métal dans le cas d’une configuration stratifiée et les modèles d’évolution de configuration de bain.

(1) : GRS
(2) : IRSN