SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

Analyse des deux premiers tests du programme expérimental Phébus FP


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Kissane, M.P., Congrès français sur les aérosols 2002, J. Aerosol Sci. 34, pp1107-8, 2003. (Abstracts of the CFA-2002)

Type de document > *Congrès/colloque

Mots clés > aérosols, condensation, Phébus PF (programme), produits de fission, transports de produits de fission

Unité de recherche > IRSN/DPAM/SEMIC/LEPF, IRSN/DPAM/SEMIC

Auteurs > KISSANE Martin

Date de publication > 31/12/2003

Résumé

Le programme Phébus PF est consacré à l’étude de la phénoménologie d’accidents de fusion de cœur de centrales nucléaires refroidies à l’eau légère. Les conditions qui se produiraient lors de tels accidents sont simulées englobant la dégradation des crayons de combustible et le comportement des produits radioactifs relâchés à travers le circuit primaire dans l’enceinte de confinement. L’analyse des essais à l’aide de codes de calcul a pour objectif principal l’identification de toute lacune éventuelle de modélisation. Ici, se focalisant sur les aspects aérosol, les conclusions principales de l’analyse des deux premiers essais sont exposées. Sous conditions d’écoulement faiblement turbulent, on constate que: pour ce qui concerne une vapeur sursaturée avec concurrence entre nucléation homogène, nucléation hétérogène et condensation pariétale, les codes peuvent sous-estimer cette dernière; lorsque la thermophorèse est prédominante, les codes surestiment le dépôt malgré la validation préalable du modèle d’interpolation de Talbot communément utilisé. Cette surestimation peut être expliquée par des effets d’écoulement bi-dimensionnels, une modélisation déficiente de la remise en suspension mécanique ou la non sphéricité des particules. Quant aux phénomènes dans l’enceinte, en général les codes modélisent de manière satisfaisante la décroissance de la concentration des aérosols avec une reproduction adéquate du partage entre diffusiophorèse et sédimentation.

Plus d'informations