SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

CACAO (Computer Assisted Collimation gamma CAmera) : une nouvelle approche pour reconstruire et visualiser des contaminations d’émetteurs X et gamma dans les blessures


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Journées de spectrométrie gamma et X 15, 16 et 17 octobre 2002 INSTN, CEA SACLAY A. Douiri (1), C. Jeanguillaume (1), M. Quartuccio (1), D. Franck (2), S. Begot (3) (1) Laboratoire de Physique des Solides, Université Paris-Sud, 91405 Orsay, France. (2) IRSN/DPHD/SDOS/LEMDI, BP17, 92262 Fontenay-aux-Roses cedex, France. (3) Institut d'électronique fondamentale, Université Paris-Sud, 91405 Orsay, France.

Type de document > *Congrès/colloque

Mots clés > dosimétrie interne, contamination, évaluation de doses

Unité de recherche > Laboratoire d'évaluation et de modélisation de la dose interne (LEMDI)

Auteurs > FRANCK Didier

Date de publication > 13/11/2002

Résumé

Le traitement des plaies contaminées peut être grandement aidé par la visualisation de la distribution des contaminations radioactives présentes. Avec de telles informations, le chirurgien pourra mieux localiser cette contamination et ainsi éventuellement d’en enlever la plus grande partie tout en préservant l’aspect vital de l’organe contaminé. Les gamma cameras conventionnelles de type Anger ont déjà été évoquées dans ce cadre mais leur faible sensibilité font qu’elles ne peuvent être utilisées actuellement que pour des activités très fortes. Afin d’augmenter la sensibilité tout en préservant une résolution suffisante, le principe CACAO a été évoqué comme moyen possible permettant l’utilisation des gamma caméras en dosimétrie interne. Ce principe est basé sur l’utilisation combinée de collimateurs à grands trous, de mouvements circulaires et linéaires, un détecteurs sensible à la localisation et un algorithme de construction spécifique. Pour comparer le principe CACAO avec le principe de tomographie classique basé sur l’utilisation des collimateurs à petits trous parallèles (LEHR), un banc expérimental a été développé utilisant des détecteurs silicium passivés implantés de type planaire (PIPS) et spécialement conçus pour permettre la réalisation d’images de fantômes contaminées par des émetteurs X et gamma de basse énergie. L’étude reportée ici présente les images réalisées à partir d’un fantôme composé de trois sources de 241Am. Bien que les comparaisons entre les deux approches, conventionnelles et CACAO ne furent pas réalisées avec les paramètres optimaux, notamment pour CACAO, les premiers résultats montrent pour ce dernier une meilleure sensibilité avec des résolutions équivalentes. A partir de ces résultats, la possibilité offerte pour CACAO d’améliorer la visualisation de la contamination dans les plaies est discutée.