SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

Application de la thérapie par expansion ex vivo de cellules hématopoïétiques à un modèle d’irradiation accidentelle


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

JM Bertho, J Frick, C Demarquay, M Prat, N Dudoignon, A Chapel, D Thierry

6ème Colloque international de radiobiologie fondamentale et appliquée, Batz (France) 30 juin-4 juillet

Résumé

Nous avons montré précédemment que la réinjection du produit d’expansion de cellules mononucléées de moelle osseuse (CMN) permet de réduire fortement la durée et la profondeur de l’aplasie chez des primates irradiés à forte dose. Nous avons cherché à appliquer cette thérapie à un modèle d’irradiation accidentelle. Pour ceci, nous avons tout d’abord irradié in vitro des prélèvements de moelle osseuse à des doses comprises entre 0 et 4 Gy avant de les cultiver in vitro pendant 7 jours en présence d’IL-3, d’IL-6, de SCF, de TPO et de Flt-3 ligand. Les résultats ont montré qu ‘il est possible d’obtenir une amplification significative des CMN au moins jusqu’à la dose de 2 Gy, sans différence significative pour l’amplification des différentes populations de progéniteurs hématopoïétiques. Nous avons ensuite développé un modèle de primate irradié de façon hétérogène mimant les situations d’irradiation accidentelle, avec une dose de 8 ou 9 Gy au corps entier, sauf un bras protégé recevant une dose de 2 à 3 Gy. Les prélèvements de moelle osseuse ont été effectués dans les 2 heures suivant l’irradiation, et les cellules produites par expansion ex vivo réinjectées au 7eme jour après irradiation. Les résultats ont montré d’une part que le retard de 7 jours pour la réinjection du produit d’expansion non irradié ne diminue pas l’efficacité thérapeutique de l’expansion ex vivo par rapport à des contrôles historiques. D’autre part, nous montrons que la réinjection du produit d’expansion fait après irradiation permet de réduire la profondeur et la durée d’aplasie par rapport à un animal irradié et non traité. Ces résultats suggèrent que l’expansion ex vivo de cellules autologues prélevées après irradiation pourrait être appliqué au traitement des victimes d’irradiation accidentelle.

Plus d'informations