SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

Support de la migration , de la prolifération et de la différentiation des cellules hématopoiétiques par les cellules endothéliales irradiées


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

MH Gaugler, C Squiban, MA Mouthon, A Van Der Meeren, P Gourmelon Colloque international de radiobiologie fondamentale et appliquée : "de la radiobiologie à la clinique", Autrans (France), 18-22/06/2001, in French

Type de document > *Congrès/colloque

Mots clés > radiohématologie

Unité de recherche > Laboratoire de recherche en thérapeutiques des irradiations_(LRTI)

Auteurs > GAUGLER Marie-Hélène, GOURMELON Patrick, SQUIBAN Claire

Date de publication > 18/06/2001

Résumé

Parmi les cellules du microenvironnement de la moelle osseuse, la cellule endothéliale, principal constituant des vaisseaux sanguins, joue un rôle prépondérant dans la régulation de l’hématopoïèse. En effet, de part sa position stratégique, elle contrôle la migration des cellules hématopoïétiques entre la circulation sanguine et la moelle osseuse. Ces échanges cellulaires sont médiés principalement par les molécules d’adhésion exprimées à la surface de la cellule endothéliale et des cellules hématopoïétiques. De plus, en produisant un grand nombre de cytokines, la cellule endothéliale participe à la régulation des différentes étapes de prolifération et de différenciation des cellules hématopoïétiques. La cellule endothéliale est une cible privilégiée de l’irradiation. De plus, elle a été impliquée dans la régulation de l’hématopoïèse après irradiation sans toutefois que les fonctions de la cellule endothéliale impliquées dans cette régulation n’aient été étudiées. C’est pourquoi nous avons choisi d’irradier in vitro (rayonnements gamma, 5-15 Gy, 1 Gy/min) des cellules endothéliales de moelle osseuse en lignée (lignée immortalisée TrHBMEC: transformed human bone marrow endothelial cells) et de tester leur capacité à supporter la migration, la prolifération et la différenciation de cellules hématopoïétiques CD34+ dans des modèles de migration trans-endothéliale et de co-culture. Nous avons tout d’abord montré que l’irradiation des cellules TrHBMEC induit des dommages lésionnels qui sont fonction de la dose et du temps après irradiation et qui se traduisent par une diminution de nombre de cellules dans les cultures, par une augmentation de nombre de cellules apoptotiques et par une augmentation de la libération dans les surnageants de culture de marqueurs reflétant une atteinte lésionnelle de la cellule endothéliale (molécules d’adhésion solubles : sICAM-1, sPECAM-1 et facteur von Willebrand). Dans le modèle de migration trans-endothéliale, les cellules hématopoïétiques CD34+ sont mises en présence de cellules TrHBMEC cultivées sur une membrane poreuse. La capacité de migration des cellules hématopoïétiques au travers des cellules TrHBMEC est testée pendant 24 h. L’irradiation des cellules TrHBMEC à une dose de 10 Gy induit une augmentation de la migration des cellules hématopoïétiques CD34+ (2 fois), des progéniteurs granulo-monocytaires (8 fois) et des progéniteurs érythroblastiques (10 fois). L’expression des molécules d’adhésion ICAM-1 et PECAM-1 à la surface des cellules TrHBMEC est augmentée après irradiation de façon dose- et temps-dépendante, toutefois seuls des anticorps dirigés contre la molécule d’adhésion PECAM-1 inhibent à 70% l’augmentation radio-induite de la migration des cellules hématopoïétiques CD34+ et à 100% l’augmentation radio-induite de la migration des progéniteurs hématopoïétiques. Dans le modèle de co-culture, les cellules hématopoïétiques CD34+ sont incubées pendant 35 jours en présence des cellules TrHBMEC mais sont séparées physiquement de ces dernières par une membrane poreuse. L’irradiation des cellules TrHBMEC induit une augmentation dose-dépendante de la prolifération des cellules hématopoïétiques. Une augmentation de la différenciation hématopoïétique vers la lignée granulo-monocytaire ainsi qu’une augmentation de la quantité de progéniteurs granulo-monocytaires sont aussi observées après irradiation des cellules TrHBMEC. Des résultats similaires sont obtenus lorsque les cellules hématopoïétiques CD34+ sont elles-mêmes irradiées (1 Gy). Parallèlement, les cellules TrHBMEC produisent plus de cytokines comme l’Il-6, l’IL-8, le G-CSF et le GM-CSF quand elles sont irradiées. Ces résultats suggèrent, malgré des dommages lésionnels radio-induits, la cellule endothéliale de moelle osseuse peut participer positivement à la régénération de l’hématopoïèse suite à une aplasie médullaire radio-induite.