SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

Quantification du risque de leucémie associé à l’exposition chronique aux rayonnements ionisants : enseignements du Groupe radioécologie Nord-Cotentin


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Catherine ROMMENS, Dominique LAURIER, Caroline DROMBRY-RINGEARD, Aurélie MERLE-SZEREMETA 20 ème Congrès ATSR, "Radioprotection et écologie", Paris, 15-17/12/1999, in French

Résumé

L’objectif du Groupe Radioécologie Nord-Cotentin était a) de reconstituer les doses à la moelle osseuse reçue par les jeunes âgés de 0 à 24 ans ayant vécu près du centre de retraitement de combustibles irradiés de La Hague (France) entre 1978 et 1996, b) d’estimer le risque de leucémie dû à cette exposition et c) de le comparer aux résultats des études épidémiologiques locales [Viel 1995] [Guizard 1997]. Le groupe de travail chargé de l’étude [Groupe Radioécologie Nord-Cotentin 1998] regroupait des représentants des exploitants nucléaires, des autorités, d’organismes français et internationaux d’expertise et de recherche et d’associations environnementales. La méthodologie développée par le groupe est constituée de quatre étapes : >>>1. la reconstruction de la population des jeunes âgés de 0 à 24 ans ayant résidé dans le canton de Beaumont-Hague entre 1978 et 1996, >>>2. l'estimation des doses à la moelle osseuse reçues pour chacune de ces générations, en prenant en compte l'ensemble des sources d'exposition aux rayonnements ionisants (industries nucléaires locales, exposition naturelle, exposition médicale, retombées de l'accident de Tchernobyl et des essais atmosphériques). >>>3. l'estimation du risque de leucémie associé à ces doses, >>>4. une analyse de sensibilité à partir de scénarios basés sur des comportements pouvant conduire à des expositions plus élevées que celle de la population générale (par exemple : consommation importante de produits marins locaux, fréquentation accrue des plages, ...).