SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

Utilisation des fantômes numériques voxélisés pour l'amélioration des étalonnages en anthroporadiamétrie pulmonaire


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :


Titre de la revue : Radioprotection
Volume : 40
N° : 3
Pagination : 307-326
Date de publication : 01/09/2005

Type de document > *Article de revue

Mots clés > contamination hétérogène, fantôme numérique, incertitudes, Monte Carlo

Unité de recherche > IRSN/DRPH/SDI/LEDI

Auteurs > DE CARLAN Loïc, FRANCK Didier, PIERRAT Noëlle

Date de publication > 01/09/2005

Résumé

L'anthroporadiamétrie pulmonaire est une méthode de choix pour la surveillance des travailleurs de l'industrie nucléaire exposés à un risque de contamination interne. Un certain nombre de difficultés est cependant rencontré avec cette technique, difficultés principalement liées aux conditions d'étalonnage, conduisant à des incertitudes et des erreurs systématiques importantes sur les résultats. En effet, l'utilisation de fantômes physiques d'étalonnage reste un facteur limitant et engendre d'importantes corrections en vue d'une extrapolation à un individu donné. Une perspective prometteuse pour diminuer les erreurs systématiques consiste à étalonner de façon individuelle le système de mesure avec des fantômes numériques spécifiques aux personnes à mesurer. Dans ce but, une interface appelée OEDIPE (Outil d'Évaluation de la Dose Interne PErsonnalisée), associant fantômes numériques voxélisés et calcul Monte Carlo (MCNP), a été développée au Laboratoire d'Évaluation de la Dose Interne de l'IRSN. Le but de l'étude proposée ici est de montrer le potentiel de cette technique pour la simulation réaliste de la mesure anthroporadiamétrique des actinides dans les poumons. Après la présentation de l'interface OEDIPE pour la mesure pulmonaire, sa validation est présentée en utilisant un fantôme d'étalonnage couramment utilisé (fantôme Livermore). Ensuite, une comparaison de différents fantômes thoraciques d'étalonnage par rapport au fantôme numérique d'une personne (fantôme de Zubal) a été effectuée afin de montrer les variations d'étalonnage engendrées par les différences morphologiques de ces fantômes et donc la nécessité d'un étalonnage plus spécifique par individu. Enfin, des approches de contaminations inhomogènes ont été réalisées afin de montrer l'intérêt de la technique pour l'étude des variations des facteurs d'étalonnage en fonction de la répartition des radioéléments dans les poumons. Les différents résultats montrent le potentiel de cette technique pour l'étalonnage réaliste des installations anthroporadiamétriques