SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

Exposition domestique au radon et risque de cancer du poumon : Les résultats d'une étude épidémiologique menée en France


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Titre de la revue : Revue des Maladies Respiratoires Volume : 22 N° : 4 Pagination : 587-594 Date de publication : 01/09/2005

Résumé

Les résultats des études épidémiologiques récentes indiquent une augmentation du risque de cancer du poumon liée à l'inhalation de radon, gaz radioactif d'origine naturelle présent dans l'habitat. Dans le cadre d'un vaste programme européen, une étude cas-témoins a été menée dans quatre régions françaises : Auvergne, Bretagne, Languedoc-Roussillon et Limousin Matériels et méthodes Les données individuelles sur les caractéristiques socioprofessionnelles, l'historique des habitations occupées, le tabagisme et les expositions professionnelles ont été collectées au cours d'interviews en face-à-face. La concentration de radon a été mesurée dans chacune des habitations occupées par le sujet au cours des 30 années précédant son inclusion dans l'étude. Résultats 486 cas de cancer du poumon et 984 témoins ont été inclus dans l'étude. Après ajustement sur l'âge, le sexe, la région, le tabagisme actif et les expositions professionnelles, une augmentation du risque de cancer du poumon est observée, fonction de l'exposition au radon cumulée durant les 30 années précédant le diagnostic de cancer. Cette augmentation est de 4% pour 100 Bq/m[3]. Conclusion Cette étude indique une association positive entre le risque de cancer du poumon et l'exposition domestique au radon. L'estimation du risque par unité d'exposition est concordante avec celles provenant d'autres publications récentes