SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

L'ICP-MS : un outil pour le suivi des contaminations internes à l'uranium


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :


Titre de la revue : Canadian Journal of Analytical Sciences and Spectroscopy
Volume : 50
N° : 5
Pagination : 280-288
Date de publication : 24/08/2005

Type de document > *Article de revue

Mots clés > ICP-MS, inhalation, uranium

Unité de recherche > IRSN/DRPH/SRBE/LRTOX

Auteurs > CHAZEL Valérie, DELISSEN Olivia, FRELON Sandrine, MONLEAU Marjorie, PAQUET François, TOURLONIAS Elie

Date de publication > 24/08/2005

Résumé

L'utilisation de la spectrométrie de masse à plasma à couplage inductif (ICP-MS) pour le mesurage de radionucléides dans le secteur du nucléaire est particulièrement bien adaptée en raison de l'importante sensibilité, de la précision et de la large gamme de masse analysable avec cette technique de dosage. Afin d'étudier chez le rat les biocinétiques différentielles après inhalation successives de deux oxydes d'uranium de solubilité et d'origine distinctes, UO2 et UO4, le développement d'une méthode de mesure de l'uranium provenant de chacun de ces deux oxydes a été mis en oeuvre. Les matrices biologiques étudiées ont été limitées à trois dans cette étude : l'ensemble poumons/trachée et le tractus gastro-intestinal, d'une part, et les urines d'autre part, étant respectivement les voies d'entrées et d'excrétion des contaminants après inhalation. Après contaminations multiples, la mesure de l'uranium dans les trois matrices choisies a été entreprise par KPA, ICP-MS et spectrométrie a. Parallèlement, la répartition de l'uraniumprovenant de l UO4, de l UO2 ou de l'uranium naturel est étudiée en ICP-MS et en spectrométrie a. La concordance de l'ensemble des résultats valide la méthode développée en ICP-MS pour le suivi de contaminations internes multiples à l'uranium