SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

Traitement du syndrome hématopoïétique à la suite d'une irradiation hétérogène dans un modèle de primate non humain


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Titre du congrès :7ème Colloque International de Radiobiologie Fondamentale et Appliquée Ville du congrès :Orford Date du congrès :19/09/2005

Résumé

A la suite d'une irradiation accidentelle, le traitement du syndrome hématopoïétique reste difficile du fait de l'hétérogénéité de l'atteinte médullaire. Une approche de thérapie cellulaire autologue a été proposée et développée dans notre laboratoire. Cette approche est basée sur l'existence de territoires médullaires partiellement protégés de l'irradiation et sur la possibilité de recueillir et d'amplifier ex vivo les cellules hématopoïétiques survivantes à l'irradiation. Nous avons utilisé un modèle de primate non humain recevant une irradiation hétérogène, avec une dose de 8 Gy au corps entier sauf un bras partiellement protégé recevant 3,4 Gy. Les prélèvements de moelle osseuse ont été réalisés soit avant, soit après irradiation, et les cellules recueillies ont été mises en culture pendant 7 jours avant d'être réinjectées aux animaux. Les résultats ont montré qu'il est possible de recueillir des cellules hématopoïétiques viables après irradiation, d'amplifier ex vivo ces cellules et d'avoir une efficacité thérapeutique limitée après réinjection. Afin d'augmenter l'efficacité de la thérapie cellulaire autologue, nous avons tenté de combiner cette thérapie avec des injections bi-quotidiennes de G-CSF (5μg/kg, Lenograstim, Chugai pharma France) dans ce même modèle d'irradiation hétérogène, et nous avons comparé les résultats avec des animaux traités par G-CSF seul. Nous avons observé, d'une part, une récupération hématopoïétique plus rapide chez les animaux traités par G-CSF par rapport aux animaux traités par thérapie cellulaire seule; d'autre part, aucune différence n'a été observée entre les animaux traités par G-CSF seul et ceux traités par la combinaison de thérapie cellulaire et de G-CSF pour la récupération hématopoïétique. Ceci démontre que le G-CSF devrait être choisi comme approche thérapeutique de première intention pour le traitement des victimes d'irradiation accidentelle.