SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

Evaluation du rapport benefices/risques de la prise d'iode stable chez l'adulte en cas d'accident sur un reacteur de puissance


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

M. Croq; O Catelinois; F. Charpin; H. Mansoux; P. Verger Congrès SFRP, Tours 19-21 juin 2001

Résumé

Les bénéfices de l'ingestion d'iode stable en cas d'accident nucléaire sont largement admis chez l'enfant. En revanche, son intérêt et ses inconvénients sont discutés chez l'adulte. D'une part, un excès de risque significatif de cancer de la thyroïde lors d'une exposition à l'âge adulte n'a pas été observé après irradiation de la thyroïde par l'iode 131 ni après irradiation externe (Hiroshima et Nagasaki). D'autre part, il est possible que l'ingestion d'un comprimé d'iode stable, surtout chez la personne âgée, soit suivie d'effets secondaires potentiellement graves ; l'OMS a d'ailleurs récemment recommandé de relever le niveau d'intervention pour la prophylaxie iodée chez les adultes de plus de 40 ans.

Une étude est en cours à l'IRSN pour comparer les bénéfices de l'ingestion d'iode stable en cas d'accident nucléaire (risques potentiels évités de cancer de la thyroïde) à ses risques (effets secondaires thyroïdiens et leurs répercussions systémiques éventuelles) chez l'adulte.

Une recherche bibliographique a été menée pour tenter de quantifier 1) l'incidence des effets secondaires dus à la prise d'iode stable en fonction de l'âge et la prévalence des pathologies thyroïdiennes en population, 2) le risque individuel de cancer de la thyroïde radio?induit lors d'une exposition à l'âge adulte, 3) la dose à la thyroïde évitée par l'ingestion d'iode stable. Ces informations sur les risques individuels sont discutées en vue de leur utilisation pour comparer les bénéfices et les risques collectifs pour une population exposée dans le cadre d'un accident sur un réacteur de puissance.