SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

Revue internationale de l’information du public sur le risque d’accident nucléaire et sa gestion


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

A. Engoïan S. Charron, H. Mansoux Congrès SFRP, Tours, 19-21 juin 2001

Type de document > *Congrès/colloque

Mots clés > perception des risques, accident

Unité de recherche > Laboratoire de statistique et d'études économiques et sociales (LSEES)

Auteurs > CHARRON Sylvie, MANSOUX Hilaire

Date de publication > 19/06/2001

Résumé

L’étude effectuée a pour objectif de recenser, à l’échelle nationale, européenne et internationale, et d’analyser les supports écrits et visuels de communication et d’information du grand public sur les accidents nucléaires et industriels et leur gestion à court et long terme. Plus d’une centaine d’organismes ont été sollicités, principalement dans le domaine nucléaire, mais également dans l’industrie chimique. Les conclusions tirées de cette recherche se basent sur une analyse de 32 dossiers, fournis par des autorités nationales de sûreté nucléaire, des instituts de recherche, des organisations régionales et internationales et des organismes associatifs. Les documents analysés se présentent, à 75%, sous forme écrite - brochures, plaquettes, affiches - et à 25%, sous forme visuelle/auditive - films vidéo, CD ROMs et sites internet. Une grille d’analyse a été élaborée, pour permettre d’évaluer l’ensemble des documents. Parmi les critères de cette grille figurent différents éléments d’évaluation de la forme, du contenu, la caractérisation du public visé et l’aspect interactif. L’analyse montre que l’ensemble des documents s’inspirent d’une approche informatrice doctrinale. L’option « information linéaire descendante » étant dominante, l’aspect interactif de la communication est faiblement exprimé. Il en ressort une interrogation forte sur l’adéquation entre l’information donnée et les attentes du public en matière de communication sur le risque d’accident nucléaire. Ainsi, de nouvelles politiques d'information interactives, systématiques et capables de répondre à la demande sociale en matière de risque d'accident nucléaire et de moyens appropriés de sa gestion à court et long terme pourraient être envisagées.