SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

Sélénium, radioactivité et risques d'exposition chronique


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Titre de la revue : Journal Européen d'Hydrologie Volume : 36 N° : 2 Pagination : 133-143 Date de publication : 01/11/2005

Type de document > *Article de revue

Mots clés > sélénium, toxicité, transport

Unité de recherche > IRSN/DSDRE

Auteurs > BARESCUT Jean-Claude

Date de publication > 01/11/2005

Résumé

Du fait de l'importante affinité du Se envers la matière organique, les scénarios pessimistes d'impact radioactif des déchets nucléaires doivent supposer que, si du Se fuit, il pourra se bioaccumuler dans le sol superficiel et y rester longtemps. Les quantités notables de Se dans ce type de déchets et la très faible concentration de Se stable dans le sol ne permettent pas de garantir, dans l'état actuel des connaissances, que leur mélange conduira à un Se « moyen » de radioactivité insignifiante. Les recherches de l'Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) se focalisent sur quelques questions importantes pour évaluer l'impact du Se: quel est son temps de résidence dans le sol et comment est-il influencé par l'activité microbienne? Comment le Se traverse-t-il les membranes cellulaires? Comment se propage-t-il dans les chaînes trophiques? Quels sont les effets d'une exposition chronique sur les populations? Ces recherches font partie d'un programme plus général dédié aux expositions chroniques aux éléments radioactif. Ce programme nommé ENVIRHOM est en cours depuis 2003 et il utilise largement les méthodes de l'écotoxicologie et de la radioécologie. Les résultats espérés sont une meilleure évaluation des contributions respectives des radionucléides et des autres types de stress auxquels sont confrontés l'homme et les écosystèmes