SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

ETUDE DE LA MISE EN SUSPENSION D'UNE POUDRE DE BILLES DE VERRE POLYDISPERSÉES


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

F. Gensdarmes (1), J. Vendel (1), O. Witschger(1) et J. Monnatte (2), CFA 2003 - 19ème Congrès Français sur les Aérosols, 10-11 décembre 2003, Paris.

(1) Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire, Laboratoire de Physique et Métrologie des Aérosols. IRSN/DSU/SERAC – BP 68, 91192 Gif-sur-Yvette cedex.(2) COGEMA, Direction Sûreté, Sécurité, Santé. 2 rue Paul Dautier BP 4, 78141 Vélizy cedex.+ adresse actuelle : Institut National de Recherche et de Sécurité, Laboratoire de Métrologie des Aérosols, Avenue de Bourgogne, BP 27, 54501 Vandoeuvre-les-Nancy.

 

Type de document > *Congrès/colloque

Mots clés > aérocontamination

Unité de recherche > Laboratoire de physique et de métrologie des aérosols et du confinement (LPMAC)

Auteurs > GENSDARMES François, VENDEL Jacques

Date de publication > 12/01/2004

Résumé

Dans le cadre d'un programme de recherche sur la sûreté des installations du cycle du combustible nucléaire, nous étudions la mise en suspension de particules lors de la chute accidentelle d'une poudre. La poudre d'essai est composée de billes de verre caractérisées par un diamètre médian équivalent en volume égal à 34 µm et un écart-type géométrique égal à 1,5. Les chutes s'effectuent d'une hauteur égale à 1,4 m et pour des masses comprises entre 10 g et 200 g. Les fractions massiques de particules mises en suspension après la chute sont comprises entre 10-3 et 10-2. Par ailleurs, nous mesurons la granulométrie de l'aérosol produit en utilisant la technique Coulter ; le diamètre médian de cet aérosol est égal à 14 µm et son écart-type géométrique égal à 1,4. La différence notable entre les granulométries de la poudre et de l'aérosol peut avoir plusieurs origines. Nous pouvons citer : la probabilité de mise en suspension des particules en fonction de leur diamètre, la sédimentation rapide des plus grosses particules mises en suspension, l'efficacité d'échantillonnage du préleveur d'aérosol.