SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

Performance d'échantillonage de préleveurs individuels d'aérosols en environnement d'air calme et à proximité d'une source de contamination.


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

O. Witschger, S. Fauvel, G. Basso, S. Grinshpun, Congrès français sur les aérosols CFA'2001, 11 et 12 décembre 2001, Paris.

Résumé

Une analyse des conditions d’exposition aux aérosols habituellement rencontrées sur un lieu de travail intérieur montre que dans une grande majorité des situations rencontrées l’environnement aéraulique au voisinage de la personne se caractérise par des vitesses d’air plutôt faibles, typiquement de l’ordre du cm/s. Une autre condition caractéristique d’un poste de travail intérieur est la faible distance entre la source de contamination et la personne qui lui fait généralement face. Si les performances d’échantillonnage de certains préleveurs individuels sont connues dans un environnement d’air en mouvement, il n’existe pas à l’heure actuelle de données pour des conditions jugées représentatives d’un poste de travail à savoir : un nvironnement d’air calme et une proximité de la source de contamination. Une nouvelle méthodologie a été donc développée pour évaluer en laboratoire les performances d’échantillonnage de préleveurs d’aérosols dans ces conditions. Un protocole pour la mesure du prélèvement de référence dans cet environnement a été conçu et validé. Il permet de mesurer des efficacités pour des diamètres aérodynamiques de particules compris entre 7 µm et 77 µm. Les efficacités d’échantillonnage de trois préleveurs individuels d’aérosols (cassette 25 mm fermée à 1 l/min, bouton inhalable à 4 l/min et IOM inhalable à 2 l/min) ont été mesurées et les résultats confrontés aux courbes décrivant l’inhalabilité (air en mouvement et air calme). Une analyse en terme de biais a été faite à partir des résultats d’efficacité. Le préleveur bouton montre l’efficacité d’échantillonnage qui est la plus proche de la fraction totale de l’aérosol ambiant. L’ensemble des résultats obtenus dans cette étude montre clairement la nécessité de connaître au mieux les efficacités d’échantillonnage des préleveurs d’aérosols qui sont utilisés afin de pouvoir apporter les éléments de réponses indispensables à l’analyse des études d’inter comparaison faites sur les lieux de travail. Ce travail a été mené en collaboration avec S. Grinshpun, Aerosol Research and Exposure Assessment Laboratory, University of Cincinnati, USA.