SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

CARACTERISATION DES AEROSOLS EMlS LORS D'UN INCENDIE


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

F.X. Ouf - CFA 2005 - 21ème congrès français sur les aérosols, 14-15/12/05, Paris - Prix Jean Bricard

Type de document > *Congrès/colloque

Mots clés > aérosols-méthodes de mesures

Unité de recherche > IRSN/DSU/SERAC/LPMA

Auteurs > OUF François-Xavier, VENDEL Jacques

Date de publication > 14/12/2005

Résumé

CONTEXTE ET OBJECTIFS DE L'ETUDE

Les particules émises lors de la combustion sont un sujet de préoccupation constante dans le cadre des études de la sûreté d'une installation vis-à-vis du risque incendie, mais aussi dans le cadre de l'environnement puisqu'elles représentent une part importante des pollutions constatées au niveau urbain. Cette étude se situe dans le contexte particulier de l'incendie dans un local ventilé tel que celui d'une installation nucléaire. Dans cette éventualité, les particules de suie produites présentent un impact double : le premier porte sur le confinement de la contamination dans l'installation (colmatage et perte de charge des filtres à Très Haute Efficacité), le second impact porte plus spécifiquement sur le bilan radiatif dû à I'incendie et ce à travers les propriétés optiques de l'aérosol produit. L'objectif de ce travail est donc d'apporter des moyens de caractérisation des particules de suie produites en situation accidentelle d'incendie. De nombreuses études ont été menées jusqu'alors sur ces particules mais une nécessaire uniformisation des informations s'est imposée. En effet de nombreux dispositifs spécifiques à la métrologie des aérosols sont utilisés pour caractériser ces particules de suie mais les informations apportées ne sont pas directement comparables. Tout au long de ce travail nous nous sommes efforcés de comparer les informations apportees par ces dispositifs et ce en considérant la morphologie particulière des agr6gats de suie. Ce travail s'est donc articulé selon trois axes : une première phase de mise en place et de validation du dispositif experimental, puis une étude comparative entre ces dispositifs sur divers combustibles et une dernière phase visant à conjuguer toutes ces informations afin d'établir les propriétés optiques des particules de suie.