SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

L’ETALONNAGE EN NOMBRE DES COMPTEURS DE PARTICULES DANS L’AIR ET DES COMPTEURS DE NOYAUX DE CONDENSATION (CNC)


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

B. Thaveau (AEROLAB), D. Boulaud (IRSN) - Congrès international de métrologie -Toulon - 20-23 octobre 2003

Type de document > *Congrès/colloque

Mots clés > étalonnage, particules

Unité de recherche > IRSN/DSU/SERAC

Auteurs > BOULAUD Denis

Date de publication > 20/10/2003

Résumé

L’étalonnage en taille et en nombre des compteurs de particules dans l’air et des compteurs de noyaux de condensation (CNC) est un préalable nécessaire à la réception et validation des salles propres et des espaces à environnement maîtrisé qui sont classés en fonction de leur concentration particulaire. Si la procédure d’étalonnage en taille reste une opération relativement accessible grâce à l’utilisation de microbilles de latex calibrées, l’étalonnage en nombre reste une opération délicate, et plus complexe à mettre en oeuvre . En collaboration avec le Laboratoire de Physique et Métrologie des Aérosols et du Confinement de l’IRSN (Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire) la société AEROLAB a développé une méthode d’étalonnage en nombre qui tient compte des normes en vigueur dans le domaine des salles propres et qui met en oeuvre les techniques utilisées en physique des aérosols. La méthode repose sur la mesure de la charge électrique de particules monodispersées, portant une seule charge élémentaire, dans la gamme 0,01 à 1 µm .Les particules sont captées par un filtre connecté à un électromètre de grande sensibilité qui mesure un courant continu ou une charge électrique. La mesure de courant permet la traçabilité de la mesure. Le banc d’étalonnage comprend un ensemble de génération de particules monodispersées et un capteur de référence qui est placé en parallèle avec un Compteur de Noyaux de Condensation qui sert d’étalon de travail. Cet étalon de travail sert ensuite à étalonner les compteurs de particules et les compteurs de noyaux de condensation.