SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

Les leçons de Tchernobyl


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Titre de la revue : Environnement, Risques et Santé Volume : 5 N° : 6 Pagination : 441-442 Date de publication : 01/11/2006

Type de document > *Article de revue

Mots clés > Tchernobyl

Unité de recherche > IRSN

Auteurs > REPUSSARD Jacques

Date de publication > 01/11/2006

Résumé

L’accident de Tchernobyl a durablement marqué les opinions publiques en Europe et au-delà. À chaque anniversaire, avec plus de force en France que dans la plupart des autres pays, les médias reviennent sur l’événement et ses conséquences, en se nourrissant de controverses persistantes sur divers aspects du dossier : nombre de victimes, impact sanitaire dans notre pays et responsabilités associées, opacité des processus de gestion de la crise à l’époque, sort des populations aujourd’hui contraintes de vivre dans des territoires durablement contaminés.Cette catastrophe a aussi été un choc pour la communauté internationale des acteurs de la sécurité nucléaire — un choc majeur qui a déclenché en retour une mobilisation sans précédent de cette communauté pour améliorer sur tous les plans l’efficacité des actions qui contribuent à assurer la sécurité des installations, à protéger la santé des personnes et à sauvegarder l’environnement. La France, en particulier, a participé de manière importante à cet effort, tant sur le plan de la recherche qu’en renforçant et réorganisant progressivement le dispositif national en charge de l’expertise et du contrôle de la sécurité nucléaire. Une étape supplémentaire en ce sens vient d’être franchie avec l’adoption, en juin dernier, de la loi sur la transparence et la sécurité nucléaire.Vingt ans après cependant, force est de constater que cet effort reste largement méconnu de nos compatriotes, comme en atteste le « baromètre IRSN » de la perception des risques par les Français, que l’institut publie chaque année : les risques liés aux centrales nucléaires sont perçus comme étant du même ordre que ceux liés aux usines chimiques, alors que, malheureusement, des accidents entraînant des victimes parmi la population à l’extérieur du périmètre de ces usines surviennent périodiquement dans notre pays. Les conséquences sanitaires, en France, de l’accident de Tchernobyl restent perçues comme importantes, cette perception résistant remarquablement à l’usure du temps, contrairement à la tendance observée dans les autres pays d’Europe de l’Ouest, pourtant plus touchés pour certains d’entre eux. Et, surtout, le niveau de confiance envers les organismes officiels chargés de la gestion des risques nucléaires reste problématique, alors même que la compétence technique de ces mêmes organismes n’est pas contestée.

Texte complet

Contact