SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

RST 2008 -  Collège des experts

Une implication importante dans le Gast et dans la recherche exploratoire

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

La filière « expert » vient d’achever sa troisième année d’existence. L’année 2008 a porté à 48 personnes l’effectif du collège des experts et a été l’occasion de la tenue fin septembre du troisième séminaire de la filière expert. Ce séminaire a favorisé l’intégration des nouveaux nommés et a permis d’établir le bilan de l’année 2008.  
Les points saillants à retenir sont les avancées dans les groupes d’animation scientifique transversale (Gast) et l’implication du collège dans le dispositif de la recherche exploratoire. 

L’objectif des Gast est de rassembler autour de thèmes scientifiques les membres de l’Institut concernés afin de diffuser la connaissance en facilitant les échanges. Il existe aujourd’hui quatre Gast au sein de l’Institut. Le GATMC (groupe d’animation transversale pour les codes Monte Carlo) s’est réuni en juin sur le thème des réacteurs de génération IV et a organisé en octobre un séminaire « Initiation au Monte Carlo avec les mains à l’aide de dés », animé par John Hendricks, développeur/leader du code MCNPX du Los Alamos National Laboratory (LANL/USA). Le groupe statistique réuni en juin, et dont l’objectif est d’apporter un soutien technique en statistique sur des sujets traités au sein de l’Institut, est organisé autour de mini-projets, comme par exemple : optimisation du suivi dosimétrique intégrant les incertitudes, évaluation des incertitudes tout au long de la chaîne métrologique, analyse de sensibilité et d’incertitude des modèles numériques…  
 Le club aérosols a tenu en juin une première réunion, dont l’objectif était d’établir une cartographie des activités aérosols dans l’Institut. En octobre, le club aérosols a organisé un séminaire, animé par des personnalités de renommée internationale, sur la métrologie des aérosols. Le groupe sur les écoulements à gouttes a été créé en fin d’année. Il s’intéresse aux évolutions des gouttes et à leur impact sur les écoulements gazeux. Les domaines concernés sont les accidents graves, les moyens de mitigation des accidents et des incendies, le rabattement d’une contamination particulaire par des brouillards d’eau…  Dans le cadre de la recherche exploratoire, 16 membres du collège des experts ont été impliqués dans le groupe d’évaluation des projets proposés pour l’année 2008. Ces projets de recherche émanent des différentes directions opérationnelles et sont évalués sur des critères d’enjeu, de créativité et de risque. Cinq sujets ont été examinés et quatre projets ont été sélectionnés à la majorité des évaluateurs. Un premier sujet, proposé par la direction de la sûreté des réacteurs, porte sur l’étude de la fragilisation de la cuve des réacteurs par les métaux liquides, phénomène « exotique » de la mécanique des matériaux métalliques en interaction avec un environnement chimique. Les deuxième et troisième sujets, portés par la direction de la prévention des accidents majeurs, concernent respectivement le développement d’une mesure de flux de chaleur à travers des parois en béton exposées à un incendie, projet créatif proposant de coupler les mesures de flux de chaleur aux propriétés thermophysiques des matériaux, et la caractérisation par un rayonnement synchrotron de la cinétique de précipitation des hydrures dans le zircaloy des gaines de combustible.  Le dernier sujet, émanant de la direction de la radioprotection de l’homme, s’intéresse à l’étude des pathologies induites par des expositions chroniques, et plus particulièrement les cataractes radio-induites chez les cardiologues interventionnels. Ce sujet répond notamment à une demande en radioprotection d’une profession de plus en plus sensibilisée aux impacts des rayonnements ionisants et permettra un renforcement du positionnement de l’IRSN dans les études épidémiologiques pour la protection des professionnels médicaux.
Le collège des experts a été sollicité pour l’animation d’un groupe  de travail constitué de membres du collège et des représentants des DO et DF, dont l’objectif était de proposer des améliorations au dispositif mis en place pour le développement de la recherche exploratoire. Les conclusions de ce travail sont consignées dans le rapport émis par la DS (DS/COLLEXP/2008-01).

 

Jacques Vendel
expert senior, service d'études et de recherches en aérodispersion des polluants et en confinement