SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Les effets biologiques des expositions chroniques à des radionucléides et leurs impacts sur la santé

(janvier 2011)

DES RECHERCHES permettant d'évaluer les risques liés à des radionucléides et leurs impacts sur la santé

Le programme de recherche expérimentale ENVIRHOM-Santé ou Comprendre les effets d’une contamination chronique à faibles doses de radionucléide sur la santé

Le cerveau : un nouvel organe cible de l’uranium

Le système de détoxication des xénobiotiques est-il affecté par une exposition chronique à l’uranium ?

Ingestion chronique de césium 137 en situation post-accidentelle

Exposition chronique au césium 137 : Etudes expérimentales et épidémiologiques

La métabolomique : Application en radiotoxicologie

Les perspectives du programme ENVIRHOM-Santé

Ingestion chronique de césium 137 en situation post-accidentelle

L'altération du système cardio-vasculaire chez les rongeurs

Des altérations du système cardiovasculaire ont été décrites dans la littérature à la suite de l’accident de Tchernobyl. Des lésions myocardiques et des modifications hémodynamiques sont observées chez les liquidateurs, (Shashlov and Vlasov 1991), ainsi que des arythmies cardiaques et des hypertensions artérielles chez les enfants vivant sur les territoires contaminés (Bandazhevskaya et al., 2004). Cependant, à ce jour, une seule étude portant sur les conséquences d’une exposition à des doses post-accidentelles de césium-137 sur le système cardiovasculaire a été effectuée chez l’animal (Bandazhevsky and Lelevich 1995).


Afin d’analyser si les perturbations observées au niveau du système cardiovasculaire pouvaient résulter d’une absorption de césium-137 via la ration alimentaire, le modèle expérimental de rongeur contaminé via l’eau de boisson avec une concentration en césium-137 de 6500Bq.l-1 a été utilisé. Il a ainsi pu être mis en évidence des modifications subtiles mais significatives du système cardiovasculaire (Gueguen et al., 2008b) : de manière surprenante, les concentrations plasmatiques de bio-marqueurs d’une atteinte cardiaque (CK, CK-MB) augmentent significativement, après 3 mois d’exposition au césium-137. Chez l’homme, une telle augmentation pourrait signer une atteinte du muscle cardiaque, telle qu’elle a pu déjà être observée chez les liquidateurs exposés lors de l’accident de Tchernobyl. Néanmoins, il convient de souligner que l’analyse histologique n’a pas permis de mettre en évidence une quelconque atteinte structurale des tissus et que d’autres marqueurs d’atteintes du muscle cardiaque (troponine I, myoglobine) ne varient pas.

figure 3

figure 3

figure 3 : Effets de l’ingestion chronique de césium-137 sur les fonctions cardio-vasculaires : Dosage de paramètres biochimiques cliniques dans le plasma (CK, CK-MB, électrolytes) ; électrocardiogramme (ECG) représentatif d’animaux du groupe témoin (control) ou du groupe contaminé (césium-137) ; mesure de la pression artérielle pendant 48 heures chez les rats témoins (bleu) et les rats contaminés par le césium-137 (rouge) ; et mesure au niveau cardiaque de l’expression génique de canaux potassiques et de protéines régulant le tonus vasculaire.

Sur le plan biologique, l’expression génique d’enzymes ou de protéines impliquées (ACE, BNP) dans le tonus vasculaire et le transport du potassium (Kir-6) est modifiée au niveau du tissu cardiaque de rats exposés pendant 3 mois au césium-137. S’agissant des effets mesurables cliniquement, une diminution de la pression artérielle ainsi qu’une disparition de son rythme circadien a été observée. A contrario, aucun électrocardiogramme (ECG, Figure 3) pathologique n’a été observé chez les rats exposés au césium-137, contrairement à ce qui avait été observé sur des enfants vivant sur des territoires contaminés (Bandazhevskaya et al., 2004). La question des effets d’une contamination plus longue ou plus précoce reste donc ouverte, tout comme celle sur les effets de multi-pollution.


De plus, les effets arythmogéniques des ions de Cs+ non radioactifs ont effectivement été démontrés, mais pour des concentrations beaucoup plus élevées. Ainsi, les effets observés dans notre étude pourraient être dues aux propriétés radiologiques du césium-137.

En conclusion, les quelques études réalisées sur les effets d’une contamination interne par césium-137 ne permettent pas de conclure quant à une éventuelle augmentation du risque de pathologies cardio-vasculaires suite à l’ingestion de ce radionucléide. Des études complémentaires chez l’animal et des études épidémiologiques chez l’homme sont donc nécessaires afin de répondre plus précisément sur ce point et d’identifier les mécanismes en jeu. Le programme EPICE1 de l’IRSN réalisé sur des enfants vivants sur les territoires contaminés devrait donner quelques éléments de réponse.

_________________________________________

références :

1 : EPICE (Évaluation des pathologies induites par les contaminations chroniques en césium), projet mis en place afin de vérifier s’il existe un lien entre le césium et les pathologies observées chez certains enfants, notamment les pathologies non cancéreuses liées aux retombées de Tchernobyl.

Bandazhevskaya GS, Nesterenko VB, Babenko VI, Yerkovich TV, Bandazhevsky YI (2004) Relationship between caesium (137Cs) load, cardiovascular symptoms, and source of food in 'Chernobyl' children -- preliminary observations after intake of oral apple pectin. Swiss Med Wkly 134:725-729.
Bandazhevsky YI (2003) Chronic Cs-137 incorporation in children's organs. Swiss medical weekly 133:488-490.

Bandazhevsky YI, Lelevich VV (1995) Clinical and experimental aspects of the effect of incorporated radionuclides upon the organism. Belorussian Engineering Academy - Gomel State Medical Institute, Gomel, Belarus.
Gueguen Y, Lestaevel P, Grandcolas L, Baudelin C, Grison S, Jourdain JR, Gourmelon P, Souidi M (2008b) Chronic contamination of rats with 137 cesium radionuclide: impact on the cardiovascular system. Cardiovasc Toxicol 8:33-40.
 Shashlov SV, Vlasov PA (1991) [Morphologic characteristics of the myocardium of people dying after the Chernobyl Nuclear Power Station accident]. Arkh Patol 53:45-48.

Fermer

Envoyer à un ami

Les coordonnées que vous indiquez dans cette page sont à usage unique et ne sont pas conservées.

Emails de vos destinataires :  

Signez avec votre nom :  

Précisez votre adresse email :   

Joindre un message :

Souhaitez-vous recevoir une copie de ce mail ?

Envoyer

Annuler