SharePoint
Aide
 

Gestion des territoires contaminés

Outil OPAL : Préparer les élus à la gestion des territoires contaminés

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Si un accident nucléaire survenait, les acteurs locaux seraient impliqués dans la gestion des conséquences sanitaires, sociales et économiques sur leurs communes. Pour les sensibiliser, un outil cartographique baptisé Opal (Outil de sensibilisation aux problématiques post-accidentelles à destination des acteurs locaux) est mis à leur disposition par l'IRSN.

Développé par l’IRSN avec l’Association nationale des comités et commissions locales d’information (Anccli), Opal aide à mieux se représenter les impacts d’un tel événement. « Il permet de visualiser les impacts sur des cartes pour un territoire donné », explique Céline Quenneville, qui étudie les conséquences des accidents nucléaires à l’IRSN. 

À l’écran apparaissent les terrains qui seraient impactés sur la base de scénarios prédéterminés par les modélisations de l’Institut : périmètres d’éloignement, de protection des populations et de surveillance renforcée des territoires (cf. schéma ci-dessous). Ces périmètres calculés par l’outil Opal ne coïncideraient pas nécessairement avec les zones de gestion administrative des risques qui seraient décidées par le préfet.

 

Simulation d'un accident nucléaire à Gravelines (Nord) 

  Lieux prioritaires pour la réduction de la contamination, champs susceptibles d’être touchés… Les enjeux pour la communauté urbaine de Dunkerque (Nord) apparaissent à l’écran

 

Parler de crise nucléaire  sans peur ni retenue

« En donnant une mesure de ce que pourraient être les conséquences d’un accident, cet outil permet de s’affranchir des fantasmes », estime Jean-Pierre Charre, qui a piloté l’expérimentation à la CLI Marcoule-Gard. « J’ai pu parler de crise nucléaire sans violence, peur ou retenue. »

Visionner l'interview de Jean-Pierre Charre - « Les élus sont-ils prêts à gérer le post-accident ? »

Opal ne suffit pas, à lui seul, à mettre en œuvre une démarche de réflexion sur le post-accident. Un élu moteur, comme l’a été Jean-Pierre Charre dans sa région, est nécessaire. Celui-ci, alors maire d’Orsan (Gard), a réuni autour de la table des acteurs de son département, mais aussi de la Drôme et du Vaucluse : conseils généraux, communes, syndicats de vignerons ou encore associations. Objectif : réfléchir aux conséquences possibles d’un accident et identifier les enjeux.

« Les chambres d’agriculture et les chambres de commerce et d’industrie  ont pris conscience qu’un événement, même modéré, pouvait toucher les intérêts qu’elles représentent », explique Jean-Pierre Charre. « Elles nous ont communiqué toutes leurs données : cadastres agricoles, sites industriels, etc. » En croisant ces informations et celles du Syndicat intercommunal d’information géographique avec celles issues des scénarios post-accidentels fournis par Opal, les enjeux apparaissent à l’écran.

 

Entre expertise et connaissances de terrain

« Pour différents scénarios d’accident, notre expertise permet d’assister les pouvoirs publics pour la définition d’un zonage de territoires en vue de la gestion de la situation post-accidentelle », précise Claire Gauvin, chargée du projet à l’IRSN. 

Pour créer Opal, les experts de l’Institut ont travaillé avec les commissions locales d’information (CLI). Les acteurs locaux ont également apporté leur connaissance du territoire : par exemple la localisation des écoles, des captages d’eau, des établissements de santé, des entreprises, des productions agricoles. Ces enjeux sont matérialisés par des symboles sur des cartes et situés par rapport aux zonages post-accidentels. 

« Les acteurs locaux peuvent réfléchir aux actions à mettre en place sur leur commune pour protéger la population, les infrastructures et les activités sociales et économiques. Les mesures sont différentes selon la zone considérée : éloigner une population, interdire la commercialisation de denrées, restreindre l’accès… », ajoute Claire Gauvin.

 

Des territoires à l’essai

Quatre commissions locales d’information (CLI) ont testé Opal, à Golfech (dans le Tarn-et-Garonne), Gravelines (Nord), Marcoule (Gard) et Saclay (Essonne). « L’objectif est qu’Opal soit à terme disponible pour l’ensemble des territoires possédant une installation nucléaire de base », projette Claire Gauvin.

Maïté Noé, adjointe au maire de Vinon-sur-Verdon (Var), espère que la CLI d’Iter-Cadarache (Bouches-du-Rhône) – à laquelle son village est rattaché – s’appuiera à son tour sur Opal pour sensibiliser les autres acteurs de la DLVA (Durance-Lubéron-Verdon-Agglomération). Et pour cause : l’élue prépare un volet post-accidentel à intégrer dans le Plan communal de sauvegarde qui prend en compte l’ensemble des risques de sa commune. 

 

Séminaire ANCCLI-IRSN sur le post-accident

 

Organisé en octobre 2014, le séminaire ANCCLI-IRSN a consacré une session à la sensibilisation aux problématiques post-accidentelles, notamment l'outil cartographique et de simulation OPAL.


Session 1 : Contexte de la gestion post-accidentelle
​ ​ ​​Principaux enjeux de radioprotection en cas d'accident nucléaire
​ ​par Damien Didier (IRSN)

​​Télécharger la présentation en PDF ​ ​ ​ ​




​ ​ ​Damien Didier (IRSN)
 

​ ​ ​​Gestion des situations d’urgence : les plans particuliers d’intervention des centrales nucléaires
​ ​par Christine Meier (Préfecture de Seine-Maritime)

​​Télécharger la présentation en PDF ​ ​ ​ ​




​ ​ ​Christine Meier (Préfecture de Seine-Maritime)


​ ​ ​​Éléments de doctrine pour la gestion post-accidentelle d’un accident
​ ​par Michaël Petitfrère (ASN)

​ ​Télécharger la présentation en PDF
​ ​ ​Michaël Petitfrère (ASN)



Session 2 : Préparation des territoires à la gestion post-accidentelle
​ ​ ​​La préparation à la gestion post-accidentelle dans le pays de Montbéliard
​ ​par Isabelle Meraux-Nétillard (Pays de Montbéliard Agglomération)

Télécharger la présentation en PDF

Voir la vidéo




​ ​ ​Isabelle Meraux-Nétillard (Pays de Montbéliard Agglomération)
 

​ ​ ​​Urgence et post-accidentel : la préparation au niveau départemental - Exemple du conseil général du Loiret
​ ​par Roland Lerouxel (Conseil général du Loiret)

Télécharger la présentation en PDF

Voir la vidéo




​ ​ ​Roland Lerouxel (Conseil général du Loiret)


​Le retour d'expérience de l'exercice post-accident de Cattenom
par Michaël Petitfrère (ASN) pour Gaël Gandouen (Préfecture de la Moselle)

​ ​Télécharger la présentation en PDF

​ ​Voir la vidéo

Michaël Petitfrère (ASN)
par Dominique Boutin (ANCCLI)

Télécharger la présentation en PDF

Voir la vidéo

Domique Boutin (ANCCLI)



Session 3 : Action ANCCLI-IRSN de sensibilisation aux problématiques post-accidentelle
​ ​ ​​Action du GPPA de l'ANCCLI sur le post-accident et démarche ANCCLI-IRSN de sensibilisation des acteurs locaux
​ ​par Jean-Pierre Charre (ANCCLI)

Télécharger la présentation en PDF

Voir la vidéo




​ ​ ​ Jean-Pierre Charre (ANCCLI) (ANCCLI) Meraux-Nétillard (Pays de Montbéliard Agglomération)
 

​ ​ ​​Présentation de l'outil OPAL
​ ​par Céline Quenneville (IRSN)

Télécharger la présentation en PDF

Voir la vidéo




​ ​ ​Céline Quenneville (IRSN)


​ ​Expérimentations effectuées autour de Saclay, Marcoule, Gravelines et Golfech*
​ ​par Sébastien Farandeau (CLI de Saclay)

Télécharger la présentation en PDF

Voir la vidéo

Sébastien Farandeau (CLI de Saclay)
par Chantal Mouchet (CLI de Marcoule)

Télécharger la présentation en PDF

Voir la vidéo

Chantal Mouchet (CLI de Marcoule)
par Coralie Pineau (CLI de Gravelines)

Télécharger la présentation en PDF

Voir la vidéo

Coralie Pineau (CLI de Gravelines)
* Pas de présentation disponible pour Golfech


​ ​ ​​Enseignements tirés de la phase pilote et perspectives
​ ​par Véronique Leroyer (IRSN)

Télécharger la présentation en PDF

Voir la vidéo




​ ​ ​Véronique Leroyer (IRSN)




Session 4 : La gestion post-accidentelle de l'accident de Fukushima : partage d'expériences
​ ​ ​​Démarche engagée par l'IRSN pour tirer les leçons de l'initiative de dialogue à Fukushima
​ ​par François Rollinger (IRSN)

​​Télécharger la présentation en PDF ​ ​ ​ ​




​ ​ ​Christine Meier (Préfecture de Seine-Maritime)



​ ​Témoignages de Japonais
​ ​par Ryoko Ando (Association Ethos)

Télécharger la présentation en PDF


Ryoko Ando (Association Ethos)
par Shoshi Nishida (Mairie de Date)

Télécharger la présentation en PDF

Voir la vidéo

Shoshi Nishida (Mairie de Date)
par Makoto Miazaki (Université médicale de Fukushima)

Télécharger la présentation en PDF

Voir la vidéo

Makoto Miazaki (Université médicale de Fukushima)
par Ryugo Hayano (Université de Tokyo)

Télécharger la présentation en PDF

Voir la vidéo
Ryugo Hayano (Université de Tokyo)

(Dernière mise à jour : Mars 2015)