SharePoint
Aide
 

Les sites miniers d'uranium

Autres expertises et travaux sur les sites miniers

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Méthode d'évaluation de l'impact des sites de stockage de résidus de traitement de minerais d'uranium

A la demande du ministère en charge de l’environnement, l’IRSN a rédigé en 2001 un guide définissant les informations nécessaires à l'évaluation de l'impact des sites de stockage de résidus de traitement de minerai d’uranium. Il fixe notamment la liste des voies d’exposition à prendre en compte.

Pour l’évaluation de l’impact actuel, il définit les exigences minimales à respecter pour le dispositif de surveillance des expositions des populations après réaménagement des sites. Pour ce qui concerne les stations de mesures, il demande en particulier de s’assurer de la représentativité des emplacements retenus. Il est à noter que ce dispositif de surveillance n’est pas destiné au dépistage et à la prise en compte de zones très localisées présentant des niveaux de radioactivité élevées du fait d’un réaménagement insuffisant par exemple. De telles situations doivent être mises en évidence lors de la cartographie des zones concernées et faire l’objet d’un traitement spécifique.

Pour l’évaluation de l’impact à long terme, le guide décrit les différents types de situation à retenir pour évaluer l’exposition radiologique liée à un scénario d’évolution normale du site ainsi qu’à des scénarios d’évolution altérée impliquant des phénomènes naturels d’ampleur exceptionnelle ou des actions humaines conduisant à une dégradation des dispositifs de stockage. Le guide précise sur ce point les éléments définis par la doctrine de réaménagement des sites de stockage de résidus établie en 1999 par l’IRSN pour le compte du ministère en charge de l’environnement et transmise aux préfets  concernés par circulaire du 7 mai 1999.

> Télécharger le Rapport IPSN DPRE/SERGD 01-53 « Méthode d'évaluation de l'impact des sites de stockage de résidus de traitement de minerais d'uranium » (pdf)

 

A l'étranger : expertise au Niger

L’IRSN a publié en 2005 les résultats d’une étude demandée par AREVA NC. Elle concerne les mines d’uranium exploitées au Nord du Niger par la COMINAK, Compagnie Minière d’Akouta, et la SOMAÏR, Société des Mines de l’Aïr, filiales de COGEMA.

Cette étude a consisté pour l’IRSN à fournir à COGEMA une évaluation du réseau de surveillance de la radioactivité de l’environnement autour des sites exploités ainsi qu'une évaluation de l’impact dosimétrique résultant des activités minières sur la population. La question de l'impact lié à la récupération de ferrailles contaminées par les populations locales est également abordée.

Pour les besoins de l’étude, l’IRSN a utilisé deux sources d’information principales : les données recueillies à l’occasion d’une mission effectuée par ses experts du 10 au 15 mai 2004 sur les sites de COMINAK et de SOMAÏR et le contenu de dossiers concernant ces deux sites transmis par la COGEMA.

> Télécharger le rapport IRSN DEI/SARG 05-05 « Sites miniers d’uranium de SOMAIR et COMINAK (Niger) - Bilan de la mission sur site en mai 2004, appréciation de l’impact radiologique, et avis sur le réseau de surveillance de l’environnement » (pdf)

Page 1 de 234