SharePoint
Aide
 

Origines de la radioactivité

La radioactivité naturelle renforcée

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Le « bruit de fond » radioactif naturel a toujours existé et, en moyenne, l’exposition totale subie par l’homme a sans doute peu varié au cours des siècles. Toutefois, des changements dans les modes de vie ou l’introduction de nouvelles pratiques ont pu modifier quelque peu cette situation.

Certaines circonstances peuvent conduire à des expositions à la radioactivité naturelle artificiellement augmentée, parfois relativement importantes :

1 – le confinement du radon dans les habitats : l’utilisation de certains matériaux de construction émettant du radon, des constructions mal isolées de sols uranifères, des habitats trop confinés peuvent conduire à des expositions conséquentes ;

2 – Les procédés de production de certaines activités industrielles, non liées au cycle électronucléaire, peuvent modifier les équilibres physico-chimiques de la radioactivité naturelle contenue dans les matières utilisées et la concentrer dans les déchets produits. Il s’agit alors de radioactivité naturelle technologiquement renforcée. Elle représente un risque éventuellement accru de dissémination dans l’environnement et donc d’exposition humaine, même après l’arrêt de l’activité industrielle. Cette radioactivité naturelle involontairement renforcée provient des industries extractives de minerais et de ressources géologiques ainsi que des étapes successives de séparation, d’épuration, de transformation, et d’utilisation des sous-produits. Il s’agit principalement des activités suivantes :

  • la combustion de charbon en centrales thermiques ;
  • le traitement des minerais d’étain, d’aluminium, de cuivre, de titane, de niobium, de bismuth et de thorium ;
  • la production de céramiques réfractaires ;
  • la production ou l’utilisation de composés comprenant du thorium ;
  • la production de zircon et de baddaleyite ;
  • la production d’engrais phosphatés et la fabrication d’acide phosphorique ;
  • le traitement du dioxyde de titane ;
  • le traitement des terres rares et la production de pigments en contenant ;
  • le traitement d’eau souterraine par filtration destinée à la production d’eau de consommation ;
  • les établissements thermaux.


3 – L’extraction et le traitement de minerais d’uranium génèrent aussi une radioactivité naturelle renforcée, mais dans ce cas, à la différence des activités industrielles mentionnées précédemment, le minerai est utilisé pour ses propriétés radioactives.

Page 1 de 234