SharePoint
Aide
 

L'échelle INES

Les critères de classement

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Après l’accident de la centrale de Tchernobyl (Ukraine, 1986) et afin d’aider la population et les médias à comprendre immédiatement la gravité d’un incident ou d’un accident dans le domaine nucléaire, une échelle de gravité a été créée, semblable à l’échelle de Richter qui informe sur la puissance des tremblements de terre.

Utilisée au plan international depuis 1991, l’échelle INES (International Nuclear Event Scale) comporte 8 niveaux, de 0 à 7. Les niveaux 1 à 3 correspondent à des « incidents », les niveaux 4 à 7 à des « accidents ».

A ce jour, deux événements ont été classé au niveau 7 : l’accident de la centrale de Tchernobyl en Ukraine en avril 1986 et l'accident de la centrale de Fukushima Daiichi au Japon en mars 2011.

 

Flèche accident        Accident majeur  7            

Accident grave

 6          

Accident entrainant un risque hors du site 

 5        
Accident n'entrainant pas de risque important hors du site       4      
 Flèche incident      

Incident grave      

 3    

Incident 

2   

Anomalie

1 

Ecart

0
                                      Modélisation de l'échelle INES


 

Les critères de classement

L’échelle INES s’applique à tout événement se produisant dans les installations nucléaires de base (INB) civiles et militaires, ainsi que lors du transport des matières nucléaires.   

L’application de l’échelle INES aux INB se fonde sur trois critères de classement :

  • les conséquences de l’événement à l’extérieur du site, c’est-à-dire les rejets radioactifs qui peuvent toucher le public et l’environnement ;
  • les conséquences de l’événement à l’intérieur du site, qui peuvent toucher les travailleurs et l’installation elle-même ;
  • la dégradation des lignes de défense en profondeur de l’installation, c’est-à-dire des moyens successifs de protection (systèmes de sûreté, procédures, contrôles techniques...) mis en place au sein de l’installation afin de limiter les effets d’un incident ou accident et de garantir le confinement de la radioactivité.

 

Ainsi, voici les différents critères qui permettent de définir le niveau de gravité d’un incident ou accident  :    

Conséquences à l’extérieur du site

Conséquences à

l’intérieur du site

Défense en profondeur

Rejet majeur : effets considérables sur la santé et l’environ-nement

 

 

7

Rejet important susceptible d’exiger
l’application intégrale des contre-mesures prévues

 

 

6

Rejet limité susceptible d’exiger l’application partielle des contre-mesures prévues

Endommagement grave du cœur du réacteur / des barrières radiologiques

 

5

Rejet mineur : exposition du public de l’ordre des limites prescrites

Endommagement important du cœur du réacteur / des barrières radiologiques / exposition mortelle d’un travailleur

 

4

Très faible rejet : exposition du public représentant une fraction des limites prescrites

Contamination grave / effets aigus sur la santé d’un travailleur

Accident évité de peu / perte des barrières

3

 

Contamination importante / surexposition d’un travailleur

Incidents assortis de défaillances importantes des dispositions de sécurité

2

 

 

Anomalie sortant du régime de fonctionnement autorisé

1

  Aucune importance du point de vue de la sûreté  

0

Modélisation des niveaux de l'échelle INES

  

Pour les transports de matières radioactives, on prend en compte :
  • les conséquences « extérieures » ;
  • la dégradation de la défense en profondeur.

 

Les limites de l’échelle INES

 

L’échelle INES ne peut en aucun cas servir à comparer les performances de sûreté entre les différentes installations, organisations ou pays.

Dans l’utilisation de cette échelle internationale, l’harmonisation des classements entre pays est un sujet qui reste ouvert.  

Page 1 de 234