SharePoint
Aide
 

L'échelle INES

Incidents et accidents

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Principaux incidents et accidents enregistrés

 

Accident majeur 

1986 - Tchernobyl (Ukraine) : un essai incontrôlé a conduit à la destruction du réacteur et à la dispersion dans l’atmosphère du combustible. La contamination s’est étendue à toute l’Europe. 

2011 - Fukushima-Daiichi (Japon) : un séisme suivi d'un tsunami entraîne la fusion de coeur de plusieurs réacteurs de la centrale nucléaire et d'importants rejets radioactifs dans l'environnement.

Aucun en France.

 

7 

             

Accident grave

1957 - Kyshtym (URSS) : l'explosion chimique d'une cuve de stockage de déchets de haute actvité se produit dans une usine de retraitement. Plusieurs villages ont dû être abandonnés.

Aucun en France.

 

6 

           

Accident entrainant un risque hors du site

1979  - Three Mile Island (USA) : l’évacuation insuffisante de la chaleur du réacteur a conduit à la fusion du coeur et à sa destruction partielle.

Aucun en France.    

 

5 

         

Accident n'entrainant pas de risque important hors du site

Février 1980 - Centrale de Saint-Laurent-des-Eaux (Loir-et-Cher) : une défaillance technique a conduit à l’inflammation locale du combustible. L’accident a endommagé gravement l’installation.   

 

4 

       

Incident grave

2008 - Toulouse (Haute-Garonne) : irradiation d'un employé intérimaire par une source de Cobalt 60.

1991 - Forbach (Moselle) : 3 employés intérimaires pénètrent dans un accélérateur industriel en fonctionnement et sont fortement irradiés. 

 

3 

     

Incident

2009 - Cruas (Ardèche) : perte du refroidissement des systèmes importants pour la sûreté du réacteur n°4.

2007 - Dijon (Côte d'Or) : irradiation d’un manipulateur lors de la radiothérapie d’un patient.

2006 - ATPu de Cadarache : chargement trop important du broyeur réduisant les rebuts en poudre, en raison de procédures et de consignes inadaptées.  

 

2 

   

Anomalie

Plus d’une centaine par an.  

 

1 

 

Ecart

Plusieurs centaines d’événements par an.  

 

0 

     

Comment sont déclarés les événements ?

Les exploitants d’installations nucléaires ont l’obligation de déclarer sous 48 heures à l’Autorité de Sureté Nucléaire (ASN) tout « événement significatif » se produisant dans leur installation. Par événement significatif, on entend tout écart par rapport au fonctionnement normal de l’installation. Cette déclaration doit être accompagnée d’une proposition de classement de l’événement sur l’échelle INES.

Par la suite,

  • les événements de niveau 0 ne font pas l’objet d’un avis d’incident, sauf s’ils présentent un intérêt particulier ;
  • tout événement supérieur ou égal au niveau 1 fait l’objet d’un avis d’incident publié sur le site internet de l’ASN ;
  • tout événement supérieur ou égal à 2 fait l’objet d’un communiqué de presse et d’une déclaration à l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA).


Les événements de transport international concernant un pays étranger font l'objet d'une déclaration à l'AIEA à partir du niveau 1. Dans le cas d’une perte de source radioactive, la déclaration est nécessaire à partir du niveau 0.

Page 1 de 234

Plus d'informations sur l'échelle INES :

 

Plus d'informations sur les incidents et accidents :