SharePoint
Aide

Risque inondation et installations nucléaires

La prise en compte du risque inondation pour les sites des installations nucléaires

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Introduction

En décembre 1999, la tempête Martin a balayé le sud de la France. Parmi les nombreux dégâts qu’elle a causés, elle a conduit à l'inondation d’une partie du site de la centrale nucléaire du Blayais et a provoqué la défaillance de systèmes importants pour la sûreté du fonctionnement de la centrale. Cet événement, puis les crues exceptionnelles de 2013 qui ont affecté les installations de Tricastin, dans la Drôme et le Vaucluse, ont rendu nécessaire une meilleure prise en compte des risques d’inondation.

Ces retours d'expérience ont abouti à l’édition par l’ASN, en 2013, d’un Guide inondations relatif à la protection des installations nucléaires de base contre les inondations externes​. Les experts de l’IRSN examinent aujourd’hui comment l’exploitant EDF applique les nouvelles consignes de ce G​uide.

Après l’accident de Fukushima, en 2011, l’ASN a également demandé aux exploitants de s’assurer de la robustesse des installations pour des inondations plus extrêmes. Cette demande n’a pas remis en cause les principes édictés dans le Guide, mais conduiront à de nouveaux renforcements de la protection des centrales.

(Dernière mise à jour : Janvier 2016)