SharePoint
Aide
 

Fukushima, un an après

Simulation de la dispersion en mer des rejets radioactifs liquides provoqués par l’accident de Fukushima

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

En 2011, l’IRSN a estimé la quantité de césium 137 susceptible d’avoir été rejeté directement en mer lors de l’accident de Fukushima, en utilisant les résultats de mesure dans l’eau de mer à proximité et au large de la centrale accidentée.

La quantité globale de césium 137 rejetée dans l’eau de mer jusqu’à mi-juillet est ainsi estimée à 27.1015 Bq, dont 82% aurait été rejeté avant le 8 avril 2011.

A partir de cette estimation des rejets et en collaboration avec l’Ifremer, une simulation de la dispersion des rejets de césium 137 en mer a été réalisée. Elle s’étend du 23 mars au 26 juillet 2011, date au-delà de laquelle les résultats de mesure du césium 137 sont passés en dessous des limites de détection des techniques d’analyse employées au Japon. 

Visionner la simulation de la dispersion en mer à l'échelle locale et régionale des rejets de césium 137 provoqués par l’accident de Fukushima
Cliquer sur la carte pour visionner la simulation

 

Afin de rendre visible les faibles niveaux de concentration en césium 137, l’échelle des valeurs de la carte à l’échelle régionale est différente de celle de la carte à l’échelle locale, où les concentrations sont plus élevées.
 
Pour plus d’explication :

 Lire la note de l'IRSN « Bilan des conséquences de l’accident de Fukushima sur l’environnement au Japon, un an après l’accident » du 28 février 2012.

Page 1 de 234