SharePoint
Aide
 

Les programmes de recherche initiés après l'accident

La tranchée expérimentale dans la zone d’exclusion

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :


​​​​(Mise à jour) Pour un bilan actualisé en 2016, lire notre dossier « Tchernobyl, 30 ans après l'accident nucléaire »​​
Depuis 1999, l’IRSN dispose d’une plate-forme expérimentale à proximité du réacteur accidenté. Située à 2,5 kilomètres à l’ouest de la centrale accidentée de Tchernobyl, elle se compose d’une tranchée de stockage de déchets instrumentée et d’un jardin potager expérimental.

Menés en collaboration avec les Instituts ukrainiens de Radioécologie Agricole (UIAR) et des Géosciences (IGS), les programmes poursuivis dans ce cadre abordent : 

  • l’étude du comportement des radionucléides dans les sols,
  • l’étude des transferts de la radioactivité du sol vers les plantes. 

La tranchée, située dans la zone de la forêt rousse, mesure environ 70 m de long, quelques mètres de profondeur, et entre 8 et 10 m de largeur. Elle contient un mélange hétérogène de sols très contaminés par la présence de particules de combustible plus ou moins oxydées. Les concentrations atteignent plusieurs milliers de Bq/g en strontium 90 et en césium 137. Sans dispositif d’étanchéité (une simple couche de sol moins contaminé faisant office de couverture), les matériaux sont soumis à l’action des eaux de pluie et ont contaminé la nappe superficielle.

L’instrumentation hydrogéologique mise en place depuis le début du projet (piézomètres) disposés à l’aplomb et à proximité d’une tranchée, permet de suivre l’extension de la contamination et d’évaluer son évolution. Ce suivi des concentrations de radionucléides dans la nappe, qui baigne le fond de la tranchée, montre que la migration du césium 137 est très faible, mais que celle du strontium 90 peut atteindre le mètre par an.

Les transferts sol-plante sont étudiés dans un enclos de 400 m², sur des parcelles de 16 m² de surface, réalisées à partir d’excavations sur 50 cm de profondeur. Elles contiennent chacune un type de sol différent et sont subdivisées en quatre parties destinées à recevoir la culture d’une espèce appartenant à chacune des quatre catégories de végétaux (céréales, légumes-feuilles, légumes-racines et légumes-fruits).


Pour en savoir plus sur les derniers résultats de recherche dans la tranchée expérimentale, lire notre page dédiée dans le dossier « Tchernobyl, 30 ans après »


Page 1 de 234