SharePoint
Aide
 

Colmatage des générateurs de vapeur

Mesures préventives et investigations

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Premières mesures

Une particularité des générateurs de vapeurs (GV) des tranches de Cruas est qu'ils présentent en partie centrale une zone dépourvue de tube. Cette zone constitue donc une voie de passage privilégiée de l'eau du circuit secondaire. De plus, par ses effets thermohydrauliques, le colmatage des plaques entretoises augmente encore le débit dans cette zone et donc la sollicitation vibratoire des tubes (petits cintres) non soutenus par une barre antivibratoire. C'est dans cette zone que les fissurations de tubes mentionnées ci-avant ont été observées. EDF a alors décidé de boucher, de façon préventive, 58 tubes encadrant cette zone afin que leur dégradation éventuelle n'entraîne pas de fuites primaire-secondaire néfastes pour la sûreté. Ce bouchage a été réalisé pour tous les GV ayant la même conception que ceux de Cruas.

En parallèle, EDF a renforcé la surveillance de l'étanchéité des faisceaux tubulaires en mettant en œuvre des dispositions particulières plus restrictives de suivi en continu des fuites primaire-secondaire.

 

Colmatage des plaques entretoises

 

Investigations

Les premiers examens télévisuels réalisés à l'intérieur des GV des tranches de Cruas ont permis d'observer un colmatage important des plaques entretoises supérieures : en moyenne la section de passage était réduite de l'ordre de 70 % et certains passages multifoliés étaient entièrement bouchés.

A partir de ces éléments, EDF a, en collaboration avec le constructeur AREVA, réalisé des études numériques simulant l'écoulement thermohydraulique de l'eau du circuit secondaire au travers de plaques colmatées de façon à caractériser le comportement vibratoire des tubes concernés. Ces études ont montré que, globalement, les tubes les plus sollicités correspondent bien aux tubes qui ont présenté des dégradations, ce qui conforte la compréhension du phénomène et la pertinence des premières dispositions prises.

EDF a étudié l'effet sur le colmatage de variations du conditionnement de l'eau du circuit secondaire, notamment de son pH. L'utilisation d'échangeurs comportant des alliages cuivreux dans le circuit secondaire de certaines tranches, conduit à imposer un bas pH de l'eau de ces circuits, ce qui accélère l'apparition du colmatage.

Enfin, comme le préconisait l'IRSN, EDF a évalué les conséquences possibles du colmatage sur le déroulement des situations incidentelles et accidentelles étudiées dans le rapport de sûreté des installations.

Page 1 de 234