SharePoint
Aide
 

Coopération européenne

Eurosafe Forum, pour la convergence des pratiques en sûreté nucléaire

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Créée en 1999, EUROSAFE est une initiative européenne qui vise à promouvoir la convergence des pratiques en sûreté nucléaire en Europe. 

Les membres d'EUROSAFE sont des organismes TSO (Technical Safety Organisations), spécialistes en sureté nucléaire et en radioprotection : IRSN (France), GRS (Allemagne), Bel V (Belgique), VTT (Finlande), CSN (Espagne), HSE (Royaume-Uni), SSM (Suède), UJV (République tchèque), LEI (Lituanie), KFD (Pays-Bas), VUJE (Slovaquie).

L’objectif principal de ce réseau est de promouvoir et de développer la coopération scientifique et technique européenne dans le domaine de la sûreté nucléaire. Cela se traduit notamment par un échange systématique des résultats d’expériences scientifiques et de la R&D dans le domaine de la sûreté nucléaire. 

Cette confrontation de résultats et de méthodologies d’expérimentation sur la sûreté nucléaire et la radioprotection se déroule notamment lors du "Forum Eurosafe", séminaire annuel qui rassemble la communauté d’experts européens et mondiaux en sûreté nucléaire. 

Cette organisation doit également permettre d’harmoniser les pratiques d’évaluation en sureté nucléaire en Europe et d’encourager les initiatives pour définir et mettre en œuvre les programmes de recherche européens.   

Eurosafe a notamment permis, à partir du forum 2010 consacré à la sureté des installations nucléaires, de faire le bilan des besoins pour les évaluations de sureté des prochains réacteurs en comparaison aux évaluations de sureté des réacteurs existants. Ainsi, il sera nécessaire :

  • d’acquérir, pour les TSO, une très large connaissance de la conception des futurs réacteurs - 3ème génération  -  afin d’être capable de produire des évaluations d’une qualité comparable à celles réalisées pour les réacteurs de 2ème génération ;
  • d’étudier la sureté dans sa globalité et non dans un simple ajout au niveau conception ;
  • d’utiliser la recherche concernant les réacteurs de génération 2.


(Dernière mise à jour : Février 2013)

 

Pour plus d'informations :