SharePoint
Aide

Le transport de matières radioactives

Le transport de matières radioactives

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Introduction

​Près d’un million de colis chargés de substances radioactives à usage civil sont transportés chaque année en France. Ces transports concernent le cycle du combustible nucléaire, le domaine médical, les secteurs industriels non nucléaires et les acteurs du contrôle technique ainsi que de la recherche.

 

Contrôle d’un conteneur de combustibles d’une centrale nucléaire à l’aide d’un radiamètre et d’une sonde téléscopique 
Contrôle d’un conteneur de combustibles d’une centrale nucléaire à l’aide d’un radiamètre et d’une sonde téléscopique. (© Laurent Zylberman/Graphix-Images/IRSN)

Avec la maîtrise des applications de la radioactivité artificielle et de l'énergie de fission, le volume de matières radioactives transportées s'est considérablement accru. Chaque année, 10 millions de colis de substances radioactives à usage civil sont transportés dans le monde. En France cela représente près de 980 000 colis acheminés à l’occasion 770 000 opérations de transport.

Le transport de substances radioactives concernent d’abord l’industrie et les contrôles techniques (appareils de mesures, sources pour des irradiateurs industriels) puis le secteur médical, le cycle du combustible nucléaire et enfin la recherche. Toutefois, les substances radioactives ne représentent que 6 % de l’ensemble des colis de matières dangereuses transportés dans l’Hexagone.

Lire la page Flux et modalités de transports de substances radioactives en France

 

Colis de substances radioactives de type A Colis de substances radioactives de type A (© Seignette/Lafontan/IRSN)

Les transports de substances radioactives sont encadrés par des réglementations spécifiques qui fixent notamment une classification des substances et des colis ainsi que des exigences visant à la maîtrise de la sûreté, en conditions de transport de routine, mais également en cas d’incident ou d’accident.

Le transport des colis de substances radioactives à usage civil est encadré par une réglementation internationale, à savoir le « Règlement type sur le transport des marchandises dangereuses », aussi appelé « Livre orange », publié par l’Organisation des nations unies (ONU). Ce livre regroupe les exigences de sûreté relatives aux neuf classes de matières dangereuses.

Ces exigences, qui sont non juridiquement contraignantes, sont déclinées en règlements spécifiques à chaque mode de transport - route, chemin de fer, voie de navigation intérieure, mer ou air - qui font l’objet d’arrêtés et de directives établies au niveau national ou européen. En France, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) est en charge du contrôle de l’application de la réglementation de la sûreté des transports de substances radioactives à usage civil.

Lire la page Réglementation relative au transport de substances radioactives

 

Agrément de colis : essai de chute
Mesure du taux de fuite à l'issue d’un essai de chute dans le cadre de la demande d'agrément d’un de colis. (© Noak/Le bar Floréal/IRSN)

Les transports concernent une grande diversité de substances, de formes physiques et chimiques variées, de quantités de radioactivité et de types de conditionnement. Un colis peut ainsi mesurer de 10 centimètres à 8 mètres de long, et peser de quelques kilos à plus de 100 tonnes.

La réglementation de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) définit plusieurs types d’emballages dont la conception est adaptée aux risques induits par ces substances pour la santé des travailleurs, de la population ou pour l’environnement. La sûreté des transports de substances radioactives repose également sur le concept de défense en profondeur.

De plus, l’approche de sûreté doit faire l’objet d’une veille permanente et d’une amélioration continue, en tenant compte notamment du retour d’expérience disponible ainsi que des nouvelles connaissances techniques acquises.

Lire la page L’expertise des colis de substances radioactives

 

La sûreté des transports

Pour faire face aux risques liés au transport de matières radioactives, le concept de « défense en profondeur » à trois composantes est appliqué :

  • Robustesse des emballages. Les emballages sont conçus en tenant compte de situations accidentelles prédéfinies. Ils doivent être d'autant plus robustes que la radioactivité contenue est importante. Pour ce faire, des tests de résistance sont effectués dans des conditions sévères.
  • Fiabilité des transports. Elle exige que les opérations se déroulent dans le respect des règles prévues par le règlement pour le transport des marchandises dangereuses, spécifiques à chaque mode de transport. La conception du moyen de transport et la formation des personnels font partie de ces règles.
  • Prévention et gestion des incidents et accidents. Un dispositif de gestion de crise est prévu pour le cas où un incident ou un accident surviendrait. Sa mise en œuvre est coordonnée par le préfet. Elle mobilise, en fonction de la situation, des acteurs aux compétences complémentaires : les sapeurs-pompiers, les hôpitaux, l’IRSN à travers ses experts en radioprotection et des colis, les Directions régionales de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DREAL).

  • >> Lire la page La sûreté des transports de substances radioactives

 

 

​​Consulter les bilans annuels réalisés par l'IRSN

 

 

 

(Dernière mise à jour : mars 2018)