SharePoint
Aide
 

Action pilote : le projet APEL

Le rapport APEL

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Entre 2006 et 2009, l’IRSN et les CLI de Dampierre-en-Burly et de Saint-Laurent-des-Eaux ont collaboré pour la première fois à l’amélioration de la transparence et de la compréhension des données issues de la surveillance de la radioactivité de l’environnement.

Cette démarche, initiée en 2006 sous le terme d’Action pilote environnement Loire (APEL), s’inscrit dans le cadre du protocole de collaboration signé entre l’IRSN et l’Association nationale des commissions locales d’information en 2003. Elle a abouti à la rédaction d’un rapport commun intitulé « Surveillance de la radioactivité dans l’environnement du bassin de la Loire – Un partenariat entre l’IRSN et les CLI de Dampierre-en-Burly et de Saint-Laurent-des-Eaux au service de la vigilance citoyenne ».

Ce rapport présente les résultats de la surveillance de l’IRSN mais aussi des exploitants dans un contexte géographique (bassin de la Loire) et temporel large (chroniques de 50 ans). La vigilance des acteurs locaux ne se limite pas uniquement à l’environnement proche des centrales nucléaires. C’est pourquoi le panel des indicateurs étudiés a également  porté sur les sources de radioactivité naturelle, la qualité radiologique de l’air, des produits agricoles et des eaux destinées à la consommation… Une attention particulière a été portée à la qualité des eaux de la Loire.

La restitution des données de la surveillance dans un contexte géographique large facilite les comparaisons au sein du territoire, évite de segmenter l’interprétation des résultats et palie à l’absence de valeurs générales de référence sur la radioactivité de l’environnement de certains territoires.

Par ailleurs, les évolutions de la radioactivité de l’environnement depuis la mise en fonctionnement des installations nucléaires sont retracées dans des chroniques qui facilitent la mise en évidence de certains événements historiques tels que les retombées des essais nucléaires atmosphériques et l’accident de Tchernobyl).

La réussite de l’APEL a reposé sur l’intérêt commun partagé par les différents partenaires. 

Pour les CLI, l’enjeu était de disposer d’une information intelligible sur la surveillance de l’environnement, afin, en particulier, de contribuer à leur mission de vigilance et d’information.

Les membres des CLI ont ainsi pu exprimer leurs attentes en matière de restitution de l’information : 

  • favoriser les représentations graphiques ;
  • minimiser l’utilisation d’unités diverses et les expliciter ;
  • associer aux résultats des commentaires et des valeurs de comparaison ;
  • identifier, parmi toutes les données disponibles, des indicateurs pertinents au regard du territoire concerné et permettant un suivi dans le temps.

  
Les travaux de l’APEL ont également conduit les CLI à exprimer une série de recommandations relatives à la surveillance de la radioactivité dans l’environnement, comme par exemple le maintien du pluralisme des acteurs de la mesure. La coopération dans le cadre de l’APEL a également contribué à la montée en compétence technique des acteurs locaux et une meilleure appréhension par les experts de l’IRSN des préoccupations locales en matière de surveillance de l’environnement.

Pour l’IRSN, cette action est une illustration de sa démarche d’ouverture à la société. Elle a contribué à alimenter les réflexions en cours de l’Institut sur les modalités de restitution des informations issues de la surveillance de l’environnement, en particulier dans le cadre de la mise en place du Réseau national de mesures de la radioactivité de l’environnement.

 

Les centres nucléaires de production d’électricité de la Loire et de la Vienne :

Les centres nucléaires de production d’électricité de la Loire et de la Vienne (cliquez pour voir la carte en grand format

Page 1 de 234