SharePoint
Aide
 

Les accidents de radiothérapie

Qu'est-ce qu'un accident de radiothérapie ?

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Une exposition en radiothérapie est considérée comme accidentelle si il existe un écart substantiel à la prescription : erreur sur le patient, erreur sur le site anatomique irradié, différence substantielle par rapport à la dose prescrite à la tumeur, mauvaise distribution de la dose, mauvais fractionnement de la dose. Cet écart peut consister en un surdosage ou en un sous-dosage, et doit être suffisamment important pour être détecté cliniquement (à court, moyen ou long terme), ce qui correspond en pratique à une différence de plus de 5 % sur la dose totale délivrée, par rapport à la dose prescrite.

La classification des accidents, selon la Commission Internationale de Protection Radiologique (CIPR), se fait alors selon 2 types :

  • type A : correspond à un surdosage de 25 % ou plus, pouvant être directement responsable de complications menaçant la vie du patient ;
  • type B : correspond à un surdosage de 5 à 25 % (augmentant la probabilité d’une conséquence inacceptable du traitement, sans menace vitale), ou à un sous dosage, dans l’hypothèse où l’erreur serait découverte avant la fin du traitement et pourrait être corrigée (sinon l'accident est de type A).
  

Selon la publication 86 de la CIPR consacrée à la prévention des expositions accidentelles chez les patients recevant une radiothérapie, les expositions accidentelles majeures qui ont été rapportées ont concerné environ 2 000 patients de par le monde et ont provoqué la mort d’environ 100 personnes.  

 

Expositions accidentelles majeures des patients en radiothérapie

 Pays 

 Années

 Type d'écart 

Nombre de patients

Nombre de décès

 Etats-Unis

 1974-76

 surdosage

 426

-

 Canada et

Etats-Unis

1985-87 

 

6

3

 Allemagne

1986-87

surdosage

86

-

Royaume-Uni

1988

surdosage

207

-

Royaume-Uni

1988-89

 sous dosage et surdosage

22

-

Etats-Unis

1987-88

surdosage

 33

20

Espagne

1990

surdosage

27

17

Royaume-Uni

1982-91

sous dosage

1045

 ? sur 492 rechutes

Etats-Unis

1992

surdosage

1

1

Costa Rica

1996

surdosage

114

17

Panama

2000

surdosage

28

5

Pologne

2001

surdosage

5

-

 
 

Les principales causes des accidents de radiothérapie connus dans le monde

Quelques particularités de la radiothérapie permettent de comprendre les raisons pour lesquelles des risques d’accidents existent. D’après la publication 86 de la CIPR, la maîtrise des risques dans ce domaine implique une très grande rigueur en raison :

  • de l’utilisation de très fortes doses (20 à 80 Gy) intentionnellement délivrées au « volume-cible clinique» ; 
  • de l’utilisation d’un faisceau de rayonnement directement focalisé sur le patient ou bien des sources radioactives placées au contact des tissus pour lesquels toute erreur significative dans le positionnement peut avoir des conséquences graves ;
  • de nombreuses étapes et de nombreux intervenants pour réaliser le traitement depuis sa prescription jusqu’à la délivrance de la dose ;
  • de la mise en œuvre de technologies sophistiquées (calculs par ordinateur et transferts de données) en parallèle d’activités manuelles (préparation de la protection de certains organes, de dispositifs d’immobilisation…). 

 

Le retour d’expérience des accidents de radiothérapie survenus à travers le monde a mis en évidence certains types de défaillances :
 

 Radiothérapie externe

 Curiethérapie

 Problème d’équipements (logiciels)

 Problème d’équipements (logiciels)

 Maintenance

 Commande, livraison, étalonnage
et réception des sources

 Etalonnage du faisceau

 Planification du traitement

 Systèmes de planification des traitements (TPS)

 Préparation des sources

 Paramétrage et délivrance du traitement

 Délivrance du traitement
Dépose des sources

Page 1 de 234