SharePoint
Aide
 

Radiologie et scanner

Des examens banals ?

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Vous allez passer une radiographie ou un scanner. Ces deux examens utilisent les rayons X à des fins de  diagnostic, pour visualiser les structures du corps humain. Ces techniques d’imagerie apportent des informations différentes et sont choisies par le médecin en fonction de l’objectif diagnostique. Elles constituent un outil irremplaçable de la médecine moderne. 

Toutefois, l’accumulation de doses de rayons X peut accroître légèrement le risque de développer un cancer à long terme. Ce risque augmente avec le niveau de dose de rayons X reçus et le nombre d’examens réalisés. Une radiographie ou un scanner doit dans tous les cas être demandé et justifié par un médecin après une consultation. Cette demande doit ensuite être validée par un radiologue, qui peut éventuellement la remplacer par un autre examen plus adapté et parfois moins irradiant.

 

Trop de radios, trop de scanners ?

Si ces examens constituent une source d’irradiation, leurs avantages l’emportent sur leurs risques, dès lors qu’ils sont justifiés sur le plan médical.

Les examens d’imagerie médicale constituent la source laplus importante de rayonnements ionisants reçus par la population, après le rayonnement d’origine naturelle. En France, l’utilisation du scanner s’accroît actuellement d’environ 5 % chaque année.

La dose de rayonnement reçue lors d’un scanner est de 100 à 200 fois plus élevée que celle reçue lors d’une radiographie pulmonaire (voir schéma ci-contre). Toutefois, si ce scanner est justifié sur le plan médical, les avantages pour le patient l’emportent largement sur les risques éventuels.
Par ailleurs, les professionnels s’efforcent de réduire les doses de rayons X délivrés lors des examens.

 

Dose de rayons X reçue par type d’examen.@Vincent Huet/BOM Presse.

 

 

Les enfants sont plus sensibles aux rayons X

Parce que leur corps est plus petit, parce que leurs organes sont en croissance, les enfants sont plus sensibles aux rayons X que les adultes. Il convient donc d’être particulièrement attentif à la justification des examens d’imagerie médicale utilisant les rayons X. Leur réalisation est adaptée à la taille et au
poids de l’enfant.

Une attention particulière doit être portée aux enfants à naître. En effet, chez une femme enceinte, les examens de l’abdomen ou du bassin exposent son foetus à des rayons X. Même si la dose de rayonnement est faible, il est essentiel qu’une femme signale sa grossesse, confirmée ou éventuelle, au médecin et au manipulateur radio avant l’examen. Cet examen ne sera entrepris que s’il est indispensable et impossible à reporter. Sa réalisation sera adaptée pour que l’exposition du foetus soit la plus faible possible.

Page 1 de 234