SharePoint
Aide
 

Qu'est-ce que la radiothérapie

Les techniques de radiothérapie

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

On distingue classiquement la radiothérapie externe où la source de rayonnement ionisant est située à distance du patient, et la curiethérapie où la source est placée dans les tissus du patient, à l’intérieur ou au plus prêt de la tumeur. Nous n'aborderons ici que les aspects de radiothérapie externe.

L’irradiation est effectuée au moyen d’accélérateurs de particules produisant des faisceaux de photons ou d’électrons d’énergie comprise entre 4 et 25 mégaélectronvolts (MeV) et délivrant des débits de dose supérieurs au gray par minute. Quelques appareils équipés d’une source de cobalt 60 (télégammathérapie) existent encore en France mais sont peu à peu remplacés par des accélérateurs de particules. 

La technique la plus communément utilisée aujourd’hui est la radiothérapie conformationnelle.

Afin de faire correspondre le volume irradié au volume de la tumeur, en épargnant au maximum les tissus sains avoisinants, 4 à 6 orientations de faisceau peuvent être utilisées. Pour chacune de ces orientations, la forme du champ irradié sera adaptée à la forme du volume tumoral grâce à des caches, parfois intégrés à l’accélérateur.

Les techniques se modernisent toujours dans le but de focaliser les rayonnements sur la zone tumorale, d’épargner au maximum les tissus sains, et donc de pouvoir augmenter la dose délivrée à la tumeur.

La Radiothérapie Conformationnelle par Modulation d’Intensité (RCMI)

Le principe de la radiothérapie conformationnelle est ici amélioré en modulant en cours de séance le débit de dose délivré par chacun des faisceaux. Cette modulation est assurée par un collimateur multi-lames, dont les lames sont mises en mouvement au cours de la séance de traitement.

La Radiothérapie Asservie à la Respiration

Les séances de traitement pouvant durer plusieurs minutes, les organes du patient vont légèrement bouger en cours de séance, principalement à cause de la respiration. Ce sera également le cas de la tumeur, surtout si elle est située dans un organe mobile, les poumons par exemple. Afin d’améliorer la précision des traitements, des techniques d’asservissement du faisceau de rayonnement aux mouvements des organes sont en cours de développement et commencent à être utilisées dans certains services. 

La Radiothérapie stéréotaxique

Récemment, se sont développées des techniques de radiothérapie de haute précision par de fins faisceaux de photons ou de protons qui convergent au centre de la lésion. Le principe de ce traitement, appelé également radiochirurgie, est de délivrer une forte dose de rayonnements dans une structure intracrânienne anormale en diminuant l’irradiation des tissus sains autour de la lésion.

Les principales indications de ce traitement sont les petites lésions (bénignes ou malignes) et certaines malformations vasculaires cérébrales. Des développements importants concernent l’utilisation de techniques de stéréotaxie et de radiochirurgie en plusieurs séances pour réduire la toxicité du traitement de lésions plus volumineuses : c’est la radiothérapie stéréotaxique fractionnée.

La tomothérapie

Appareil de tomothérapie

Cette technique permet de délivrer une dose adaptée à la tumeur tout en épargnant encore mieux qu’un accélérateur les organes à risques avoisinants.

L’appareil se présente sous forme d'un anneau contenant un accélérateur linéaire qui tourne autour du malade pendant que la table se déplace. Il délivre ainsi la dose de manière dite hélicoïdale. Un tube à rayons X, identique à celui d'un scanner, est également inclus dans l'anneau de l'appareil. Il permet de contrôler en temps réel la position du patient. A ce jour trois appareils de tomothérapie sont installés en France.

Le Cyberknife©

Système Cyberknife©

Le système Cyberknife est un système de radiochirurgie qui utilise la robotique intelligente pour traiter des tumeurs dans tout le corps. Le traitement des patients à l'aide de cet appareil peut se faire en une ou plusieurs fractions (en général 2-5).

Il s'agit d'une technique où de multiples faisceaux de rayonnement convergent avec une grande précision vers la tumeur tout en minimisant l'impact sur les tissus sains environnants. L'association des techniques de guidage par imagerie médicale et de la robotique assistée par ordinateur permet de détecter, suivre et corriger les déplacements de la tumeur et les mouvements du patient tout au long du traitement avec une exactitude sub-millimétrique.

La Tomothérapie et le Cyberknife sont destinés à traiter des tumeurs dont la localisation ne permet pas la réalisation d'une radiothérapie conformationnelle "classique". 

Afin d’améliorer la qualité des traitements, les techniques de radiothérapie deviennent aujourd’hui de plus en plus complexes, nécessitant des machines de plus en plus informatisées et sophistiquées. La présence dans les services de personnels qualifiés en nombre suffisant et le respect de procédures et de protocoles sont impératifs si l’on souhaite maîtriser la dose délivrée à mieux que 5%, pour ces nouvelles techniques comme pour la radiothérapie conformationnelle.

Page 1 de 234