SharePoint
Aide
 

La dosimétrie RPL

Pourquoi l'IRSN a choisi le dosimetre RPL ?

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Le choix du dosimètre RPL résulte d'une analyse prenant en compte un ensemble de paramètres techniques, économiques et financiers.

Une étude de marché

Dans un premier temps, une étude de marché a consisté à dresser le paysage de la dosimétrie passive en Europe et dans le monde.

Si la technique par film dosimétrique est toujours et de loin, la technique la plus utilisée, la technique par thermoluminescence (TLD) est bien implantée. Deux techniques émergeantes se développent : la luminescence stimulée optiquement (OSL) et la radio photo luminescence (RPL). Cette dernière, moins connue dans notre pays, est principalement exploitée en masse au Japon par le 3ème laboratoire de dosimétrie dans le monde : la société Chiyoda Technol. Elle est également utilisée en laboratoire en Allemagne et en France.

Des informations pertinentes sur l'attente des clients se sont en particulier dégagées de cette étude.

Les tests techniques

Parallèlement, des tests sous rayonnement ont été réalisés dans nos laboratoires afin de comparer la réponse des dosimètres utilisant la technique par thermoluminescence (TLD), par luminescence stimulée optiquement (OSL) et par radio photo luminescence (RPL). Les critères étudiés étaient le seuil de détection, la réponse en énergie, la linéarité, la reproductibilité et la réponse angulaire. Les résultats de ces tests ont été globalement satisfaisants et relativement homogènes sur l'ensemble des techniques étudiées. Le dosimètre RPL s'est cependant démarqué par la très bonne qualité de ses résultats métrologiques liée notamment à la nature intrinsèque du détecteur utilisé.

Par ailleurs, la forte homogénéité des lots de détecteurs, la possibilité de relecture sans perte d'information et la quasi absence de fading ont également renforcé l'idée que le dosimètre RPL présente des performances remarquables en parfaite adéquation avec les exigences réglementaires et les attentes des utilisateurs.

Nous avons également comparé le nombre de plages de lecture offert par les différents dosimètres. En offrant 15 plages de lecture à comparer aux 2, 3 ou 4 plages pour les autres dosimètres, le RPL dispose d'un avantage important. Grâce à la possibilité d'acquisition des mesures sur ces quinze plages simultanément (cinq points de lecture à trois profondeurs différentes dans le détecteur), ce dosimètre permet en effet de fournir au médecin du travail ou à la personne compétente en radioprotection des informations complémentaires sur la nature et l'énergie des rayonnements en cas de surexposition accidentelle et ce, y compris à très forte dose.

Enfin, ce dosimètre conserve un des gros avantages du film dosimétrique : la possibilité de produire une image de la dose.

L'intérêt technique pour la technique RPL a également été souligné par plusieurs exploitants importants. Ainsi, deux communications de représentants d'EDF et du CEA vantaient les mérites de la technique RPL au Congrès de la Société Française de Radioprotection de Nantes en Juin 2006.

L'approche économique

Cette analyse a été complétée par une approche économique et financière rigoureuse, qui s'est intéressée au coût global d'exploitation du dosimètre et à sa simplicité de mise en œuvre dans le cadre d'une exploitation à grande échelle.

Elle a permis de confirmer que l'IRSN pourrait fournir à ses clients ce dosimètre très performant à un prix très compétitif comparable à celui pratiqué pour les autres techniques. 

Conclusion

Cette étude multi-paramétrique a permis à l'IRSN de choisir objectivement la technique RPL pour remplacer le film dosimétrique. Elle nous a confortés dans l'idée, qu'avec le dosimètre RPL, l'IRSN détenait un dosimètre capable de garantir un suivi dosimétrique de très grande qualité à tous les professionnels exposés aux rayonnements ionisants, ceci à un bon rapport qualité/prix.

Page 1 de 234