SharePoint
Aide
 

La radioprotection des travailleurs des centrales nucléaires

Les risques d’exposition des travailleurs dans les centrales nucléaires

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Le personnel travaillant auprès d’un réacteur nucléaire est susceptible d’être exposé aux rayonnements ionisants. Lorsque le réacteur est en fonctionnement normal, le risque principal est celui d’une exposition externe (la source se trouve à l’extérieur de l’organisme), le risque de contamination interne est très faible. Lorsque le réacteur est à l’arrêt, notamment pour déchargement et rechargement de combustible, certaines opérations de maintenance comportent un risque de contamination interne plus important.

Périodiquement (en moyenne entre 12 et 18 mois) les réacteurs doivent être arrêtés afin de renouveler une partie du combustible nucléaire. La durée des arrêts, dits « arrêts de tranche » peut varier d’environ 30 jours à plus de 3 mois suivant le volume de travaux à effectuer. Ces arrêts sont en effet l’occasion de vérifier et d’entretenir ou de modifier un certain nombre de matériels, ces opérations ne pouvant pas être effectuées lorsque le réacteur fonctionne.

Un arrêt de tranche mobilise environ 1000 personnes (EDF et sous traitants). Certaines interventions nécessitent l’ouverture et la manipulation de matériels devenus radioactifs du fait de leur proximité avec le combustible nucléaire, voire contaminés par des produits de fission radioactifs, et présentent par là même des risques de contamination interne pour les intervenants.

La contamination interne des personnels résulte le plus souvent de la dispersion de poussières, issues de la corrosion de pièces mécaniques. Ces poussières sont généralement contaminées par des produits d’activation tels que les isotopes du cobalt. Exceptionnellement, des produits de fission peuvent également être dispersés, typiquement de l’iode et du césium, lorsque des gaines de combustible sont endommagées. Dans ce cas, la mise en circulation de ces particules dépend directement de la plus ou moins grande volatilité des éléments radioactifs.

Page 1 de 234