SharePoint
Aide
 

En situation d'urgence

Les moyens mobiles d'intervention lourds de l'IRSN

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Simplicité de déploiement, rapidité d’analyses et capacité d'accueil importante en cas d'accident radionucléaire de grande ampleur : ce sont les principales caractéristiques du Shelter [1], véhicule d'intervention dédié aux mesures anthroporadiométriques de l'IRSN, présenté à l’occasion de la conférence générale annuelle de l'Agence internationale à l'énergie atomique (AIEA) de septembre 2013. Près de 200 visiteurs de délégations de nombreux pays lui ont porté un intérêt particulier.

« Nos Shelters interviennent en cas de crise impliquant un nombre important de personnes. Typiquement, un risque de contamination d'une population à la suite d’un accident radiologique ou d’un accident sur une centrale nucléaire. Ces véhicules équipés de dix postes individuels permettent de procéder à des examens de la thyroïde et des poumons en simultané, afin de caractériser les principaux radionucléides à l’origine d'une contamination : iode, césium 137... Les résultats sont quasi instantanés et le rythme peut atteindre 40 comptages à l’heure », explique Michèle Agarande, spécialisée en dosimétrie interne à l’Institut.

Conçus par l'IRSN, ces dispositifs sont susceptibles d'être acheminés par voie terrestre, maritime ou aérienne (via des avions militaires ou civils…) sur les lieux d'un accident. « Régulièrement engagés et testés au cours d'exercices de crise nationaux, ils pourront être déployés en cas d'urgence sur le territoire français, mais également hors de nos frontières si nécessaire. Pour les pays souhaitant se doter de moyens similaires, l’Institut peut proposer son expertise, afin d’aider à leur adaptation aux besoins locaux. »

 

Flotte d'intervention complémentaire

La présentation du Shelter à l’AIEA a souligné l'importance accordée par l'Institut au développement de ses moyens mobiles d'intervention. « Notre flotte a été renouvelée en 2007, de façon à déployer une nouvelle stratégie. Désormais, les véhicules et les équipements dédiés aux mesures d’échantillons prélevés dans l’environnement sont distincts de ceux affectés aux contrôles radiologiques des populations. Et ce pour une efficacité renforcée », précise Michèle Agarande.

Dix véhicules sur les dix-neuf que compose la flotte sont ainsi affectés aux seuls examens sur l'homme. Aux quatre Shelters viennent s'ajouter quatre Boxers [1] et deux laboratoires mobiles d’anthroporadiométrie.

Les Boxers sont des « mini » Shelters qui abritent chacun quatre sièges équipés pour réaliser les examens d'urgence de la thyroïde et du thorax. « Légers et très maniables, ils sont envoyés en premier pour évaluer l’impact dosimétrique des personnes exposées. »

Lors de situations de contamination plus complexes, les imposants laboratoires mobiles d'anthroporadiométrie sont mis en œuvre pour une identification plus précise des radionucléides sur la thyroïde, les poumons ou le corps entier. Réunis, les dix véhicules anthroporodiométriques de l'IRSN peuvent assurer jusqu'à environ 2 500 examens par jour.

(Dernière mise à jour : Février 2014)

Note :
1- Marques commerciales des véhicules, reprise par l'IRSN.