SharePoint
Aide
 

Et dans le reste de l’Europe ?

Le 1er janvier 2012, une nouvelle étape a commencé : celle d'une revue croisée entre pairs, exercice d'évaluation du travail des uns par les autorités de sûreté et appuis techniques des autres pays européens. En pratique, le calendrier a été serré : les autorités de sûreté, avec l’appui de leurs experts techniques, disposaient de moins d'un mois pour relire les dossiers de leurs homologues européens et émettre des questions écrites. Après une réunion internationale suivie de la présentation de l’analyse de chaque autorité de sureté ainsi que de la visite d’une centrale nucléaire pour chaque Etat membre, Avril avait déjà sonné l'heure de la remise du rapport de conclusion.

Remis par les pairs à l'ENSREG (European Nuclear Safety Regulators Group), structure européenne regroupant les autorités nationales, elle a du approuver ce travail au plus tard le 25 avril 2012, et le remettre à la Commission européenne. L'ENSREG a du juger du sérieux du travail et de la qualité des conclusions.

Cette évaluation post-Fukushima sera l’un des éléments sur la base desquels la Commission proposera au Conseil européen un certain nombre d'initiatives dans les domaines de la sûreté et de la sécurité.

Vous souhaitez qu'un nouveau thème soit traité dans notre FAQ ?

Faites-nous part de vos suggestions pour enrichir cette rubrique.

Envoyer