SharePoint
Aide
Avis de l'IRSN sur le Plan national de gestion des matières et des déchets radioactifs - Etudes relatives aux perspertives industrielles de séparation et de transmutation des éléments radioactifs à vie longue
Date de publication :22/07/2013

Le Commissariat à l’Energie Atomique et aux Energies Alternatives (CEA) a transmis à la Commission Nationale d’Évaluation (CNE2), en octobre 2010, une note de synthèse dressant un premier bilan des études de scénarios techniques et économiques menées depuis 2007 dans le cadre des travaux relatifs à la séparation et à la transmutation des éléments radioactifs à vie longue présents dans les combustibles usés des centrales nucléaires de puissance.


L’objectif de ces études, qui s’inscrivent dans le cadre de la loi de programme du 28 juin 2006, traitant de la gestion durable des matières et déchets radioactifs, et du décret du 16 avril 2008 fixant les prescriptions relatives au Plan national de gestion des matières et des déchets radioactifs (PNGMDR), est d'évaluer la faisabilité, sur les plans technique et économique, des différentes options retenues pour la mise en œuvre, à une échelle industrielle, de la transmutation des actinides mineurs.


Le 3 août 2012, en réponse à une demande de l’ASN, l'IRSN a transmis son avis sur les scénarios étudiés, le potentiel de transmutation des éléments radioactifs à vie longue pour la gestion des déchets et l’intérêt de mettre en œuvre la transmutation.

Cet avis a été établi sur la base de la note de synthèse précitée.

Après examen, l’IRSN a considéré que la transmutation des actinides mineurs dans un parc de réacteurs à neutrons rapides, en remplacement des réacteurs à eau sous pression actuels, conduirait à mettre en œuvre, dans l’ensemble des installations du cycle du combustible et dans les transports associés, des matières fortement radioactives, présentant des caractéristiques contraignantes en termes de sûreté et de radioprotection, ce qui nécessiterait de développer de nouveaux procédés, dont la faisabilité n’est pas encore acquise, et de concevoir de nouvelles installations et des moyens de transport adaptés.


Sur le plan de la sûreté du stockage géologique, les gains escomptés seraient limités. En effet, la transmutation des actinides mineurs ne modifierait pas l’impact radiologique calculé du stockage ; elle permettrait toutefois de diminuer la charge thermique des déchets HAVL, ce qui un élément favorable en termes de réduction de l’emprise souterraine et du volume excavé.


Au final, l’IRSN a considéré que les gains espérés de la transmutation des actinides mineurs, en termes de sûreté, de radioprotection et de gestion des déchets, n’apparaissaient pas décisifs au vu notamment des contraintes induites sur les installations du cycle du combustible, incluant les réacteurs et les transports.

En direct sur twitter
26/05/2016 - 18:03 @IRSNFrance RT @suretenucleaire: Save the date: The Eurosafe Forum 2016 will be held in Munich - Germany 7-8 November 2016 https://t.co/q6jbKGK5jb #nuc…
26/05/2016 - 16:00 @suretenucleaire Save the date: The Eurosafe Forum 2016 will be held in Munich - Germany 7-8 November 2016 https://t.co/q6jbKGK5jb #nuclear #safety
26/05/2016 - 12:46 @IRSNFrance «Et si l'accident #nucléaire survenait ?» Conférence #Givet [RDV à 18h #CentreCulturel P.Tassin] >> https://t.co/h63ojBDUDf @ASN @doc_ADT_08
S'abonner aux flux Twitter de l’IRSN
Base de connaissances