SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire
Appréhender les aspects culturels des organisations dans les industries à risques
Date de publication : 23/09/2016
L’IRSN présente les résultats d’une étude engagée par son laboratoire de recherche en sciences humaines et sociales, relative à l’usage des notions de « culture de sûreté » et de « culture » dans les évaluations de sûreté des installations nucléaires.


La notion de Culture de sûreté est au cœur de nombreuses démarches visant à améliorer la sûreté des installations nucléaires. En particulier, l’Agence Internationale de l'Energie Atomique (AIEA) en a fait un élément central de sa stratégie de développement de la prise en compte des facteurs organisationnels et humains. Dans ce cadre, l’IRSN a principalement inscrit ses évaluations et ses recherches dans des courants théoriques issus de l’ergonomie et de la sociologie des organisations. 


Si cette orientation a permis de formuler des avis documentés, il apparaît nécessaire de mieux prendre en compte les dimensions culturelles, car certaines d’entre elles contribuent à la maîtrise des risques. Elles peuvent par exemple être partie prenante de dispositions destinées à favoriser la coopération entre métiers différents (maintenance et conduite, exploitation et démantèlement, exploitation et recherche, etc.), entre structure projet et organisation pérenne (management des arrêts de tranche, implantation de modifications, chantiers de démantèlement, etc.), entre entreprises (relations entre donneur d’ordre et prestataires).


L’IRSN a donc réalisé une étude visant à définir des orientations concernant l’usage des  notions de  « culture » et de « culture de sûreté » dans les évaluations de sûreté des installations nucléaires. Dans un premier temps, les apports et limites de la notion sont identifiés, ce qui conduit dans un deuxième temps, à relire les principaux travaux concernant la culture qui ont été menés en anthropologie, sociologie, sciences de gestion et ergonomie. Ces recherches montrent que la prise en compte des dimensions culturelles peut donner accès à des phénomènes peu saisissables par d’autres grilles d’analyse des organisations. Sur cette base, quatre plans d’analyse ont été définis qui proposent une décomposition de l’objet global « culture » : cultures organisationnelles, cultures professionnelles, cultures et relations sociales, cultures nationales. Dans la quatrième partie du document, ces plans d’analyse sont mobilisés pour revisiter des évaluations de sûreté réalisées dans le passé. Ce faisant, les rapports entre les dimensions culturelles et la sûreté sont précisés et l’intérêt de leur prise en compte est confirmé.


En direct sur twitter
20/04/2017 - 11:06 @suretenucleaire Avis IRSN sur guides méthodologiques de capacité sismique transmis par @EDFofficiel suite aux ECS https://t.co/tA8SXc4DeE
20/04/2017 - 11:05 @IRSNFrance @IRSNFrance steps up its R&D collaboration with the UAE @FANRUAE and also develops training https://t.co/1gVyI8iSu6
20/04/2017 - 11:04 @suretenucleaire Avis IRSN sur modification temporaire des spécifications techniques d’exploitation du réacteur 6 @EDFGravelines https://t.co/mOL2XGQ0Um
S'abonner aux flux Twitter de l’IRSN
Base de connaissances