SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire
Bilan de l’état radiologique de l’environnement français en 2010-2011
Date de publication : 20/12/2012

Le bilan IRSN devient le bilan national de la surveillance radiologique de l’environnement

 

Publié annuellement par l’IRSN depuis 2004, ce bilan rassemblait et commentait traditionnellement les résultats des mesures effectuées par l’IRSN dans l’environnement en France. Pour la première fois, l’édition 2010-2011 intègre les résultats transmis au Réseau national de mesures de la radioactivité de l’environnement (RNM) par tous les acteurs de ce réseau : IRSN, opérateurs nucléaires, ASN, collectivités territoriales et associations.

 

Depuis 2003, l’IRSN a pour mission le développement et la gestion du RNM institué par les articles R.1333-11 et R.1333-11-1 du Code de la santé publique. Ce réseau a notamment pour objectif de rassembler et de mettre à disposition du public les informations sur l'état radiologique des différentes composantes de l'environnement, détenues par les autorités publiques.

 

La publication de ce rapport constitue donc un événement majeur dans le cadre de la politique de transparence dans le domaine du nucléaire en France. Il permet ainsi de disposer d’une vision la plus globale possible sur l’ensemble des mesures de radioactivité réalisées dans l’environnement (plus de 300 000 résultats de mesures exploités) par les différents acteurs impliqués.

 

Une période marquée par un événement majeur : l’accident de la centrale nucléaire de Fukushima Dai-ichi

 

Le premier semestre de l’année 2011 aura été marqué par un événement majeur, l’accident de la centrale nucléaire de Fukushima Dai-ichi, survenu à la suite du séisme et du tsunami du 11 mars 2011. Une synthèse du bilan publié en février 2012 par l’IRSN sur l’impact de cet accident en France (métropole et DROM-COM) est présentée dans ce rapport.

  

Des niveaux de radioactivité artificielle qui restent très faibles, dans le domaine des valeurs habituellement observées ces dernières années

 

A l’exclusion de cet événement majeur dont les traces auront été détectables pendant plusieurs semaines, les niveaux de radioactivité mesurés sur l’ensemble du territoire français en 2010 et au premier semestre 2011 restent, d’un point de vue quantitatif, faibles, et proches ou en-deçà des limites de détection des instruments de mesure utilisés.

 

Les résultats présentés dans ce rapport mettent en évidence un marquage de l’environnement par des radionucléides artificiels à proximité de sources de rejets connues (activités de l’industrie nucléaire, hospitalières) et également hors des zones d’influence, en raison de l’apport des retombées passées sur l’ensemble du territoire (essais atmosphériques d’armes nucléaires entre 1945 et 1980, accident de Tchernobyl en 1986…) ou en raison d’activités industrielles anciennes insuffisamment maîtrisées (sites pollués). Ce marquage est plus particulièrement observable dans les sols et dans les milieux aquatiques continentaux et marins (sédiments, faune et flore).

 

D’une façon générale, les niveaux de radioactivité mesurés dans l’environnement se situent à un très bas niveau et dans le domaine des valeurs habituellement observées ces dernières années.

 

Des nouvelles rubriques pour une information plus compréhensible et accessible pour tous les publics

 

Comme chaque année, l’IRSN a poursuivi ses efforts visant à améliorer les contenus ainsi que l’ergonomie de lecture du rapport. Une des ambitions de ce bilan radiologique étant de faciliter l’accès à l’information, il a été conçu pour permettre un accès rapide à toutes les informations relatives aux acteurs de la surveillance de la radioactivité en France ainsi qu’aux résultats d’analyses.

 

Vers une vision pluraliste de l’état radiologique de notre territoire

 

La nouvelle édition de ce bilan annuel s’accompagne d’évolutions liées d’une part à l’intégration des données des acteurs du RNM et d’autre part, à la mise en oeuvre des inflexions opérées par l’IRSN dans le cadre de sa mission de surveillance radiologique du territoire : présentation des constats radiologiques régionaux, redéploiement de la surveillance du littoral et des denrées alimentaires en collaboration avec la Direction générale de l’alimentation (DGAL) et la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) …

 

Parmi les nouveautés de cette édition, la parole a également été donnée aux acteurs du RNM (Association pour le contrôle de la radioactivité de l’ouest (ACRO), ASN, CEA, DGAL, IRSN), ainsi qu’à l’Agence fédérale belge de contrôle nucléaire (AFCN), dans des focus permettant la mise en avant d’une thématique particulière ou d’un événement marquant lié à la surveillance de la radioactivité dans l’environnement.

 

Disponible sur les sites internet de l’IRSN et du RNM, et diffusé sous forme de rapport imprimé en 1300 exemplaires, le bilan 2010-2011 constitue une nouvelle étape dans le cadre de la politique de transparence dans le domaine du nucléaire et s’inscrit pleinement dans la démarche de progrès de l’IRSN visant à mieux informer les citoyens sur l’état radiologique de l’environnement en France.

  

Consulter la version interactive du « Bilan de l’état radiologique de l’environnement français en 2010-2011 » (nouvelle fenêtre) 

 

Télécharger la version anglaise du rapport « Radiological State of the Environment in France in 2010-2011 » (PDF File, 32 Mo)

En direct sur twitter
22/11/2017 - 10:18 @IRSNFrance RT @ASN: En direct du #SMCL2017 stand @ASN @IRSNFrance pavillon 2.1 #territoires #radon #proximité #RisqueNucleaire https://t.co/c2YVCdw7zN
22/11/2017 - 10:17 @IRSNFrance RT @lemonde_planete: Ruthénium 106 : l’accident nucléaire en Russie en trois questions https://t.co/RkGq3qPeZn
20/11/2017 - 11:21 @IRSNFrance RT @suretenucleaire: Non-tenue au séisme des groupes électrogènes de secours à moteur Diesel de certains réacteurs nucléaires de Paluel, Bu…
S'abonner aux flux Twitter de l’IRSN
Base de connaissances