SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire
Synthèse du rapport de l’IRSN sur le bilan du réexamen de sûreté mené par EDF dans le cadre de la troisième visite décennale des réacteurs de 900 MWe
Date de publication :07/07/2009


Le 20 novembre 2008, en réponse à la demande de l’ASN, l’IRSN a présenté au Groupe permanent d’experts pour les réacteurs nucléaires son rapport sur le bilan du réexamen de sûreté des 34 réacteurs à eau sous pression de 900 MWe mené par Electricité de France, préalablement aux premiers arrêts des réacteurs pour leurs troisièmes visites décennales.

Les réexamens de sûreté sont devenus une pratique courante et une étape périodique incontournable de la vie des centrales électronucléaires françaises : ils visent à se réinterroger sur leur sûreté de façon approfondie et à définir, quand cela est possible, des améliorations permettant de hausser leur sûreté à un niveau proche de celui des centrales de conception récente.

Dans son rapport présenté le 20 novembre 2008, l’IRSN présente le bilan de l’évaluation de la suffisance des études menées par EDF dans le cadre du réexamen de sûreté associé aux troisièmes visites décennales des réacteurs de 900 MWe et des modifications envisagées à l’issue de ces études, au regard des objectifs fixés initialement pour ce réexamen.

En conclusion, au terme de son examen des études réalisées par EDF et des modifications envisagées, l’IRSN considère que le référentiel des exigences de sûreté applicables aux réacteurs à l’issue de leur troisième visite décennale apparaît, en l’état actuel, satisfaisant. L’IRSN estime que ce nouveau référentiel conduira à conforter et à améliorer le niveau de sûreté global des réacteurs de 900 MWe.

Ce rapport et l'avis rendu par le groupe permanent, entre autres, ont permis à l’Autorité de Sûreté Nucléaire de se prononcer le 7 juillet 2009 sur l’aptitude des réacteurs de 900 MWe à poursuivre leur exploitation jusqu’aux quatrièmes visites décennales.


La pratique des réexamens de sûreté a été inscrite dans la loi relative à la transparence et à la sécurité nucléaire (loi n°2006-686 du 13 juin 2006), où l’article 29-III stipule que « l’exploitant d’une installation nucléaire de base procède périodiquement au réexamen de la sûreté de son installation… ». Le réacteur n°1 du Tricastin à l’arrêt pour sa 3ème visite décennale depuis le mois d’avril sera le premier à bénéficier de ce réexamen de sûreté.

En direct sur twitter
25/04/2018 - 11:16 @IRSNFrance RT @PRC_CNRS: Un arrêté du 6 mars 2018 précise le cadre de l’étude relative à l’utilisation du heaume ventilé lors d’opérations de #désamia…
25/04/2018 - 10:01 @radioprotection RT @IRSNFrance: Louis-Michel GUILLAUME a été nommé – par décret (JO du 25 avril 2018) - directeur général adjoint chargé des missions rel…
25/04/2018 - 10:01 @radioprotection RT @IRSNFrance: 25th April/ Louis-Michel GUILLAUME was appointed by decree Deputy-Director General in charge of defence-related missions of…
S'abonner aux flux Twitter de l’IRSN
Base de connaissances